Choisir La Bonne Souche De Cannabis: C’est Une Question D’odeur

Nous l’avons tous fait: nous promener en public en sentant le haschisch marocain l’été grâce à une poche pleine de cannabis bien maturé acheté dans votre café préféré ; ou cultivé sagement à la maison. Certes, l’odeur piquante de la weed peut parfois être indésirable, sabotant le transport discret que l’on souhaite. Mais saviez-vous que cela pourrait aussi vous aider à choisir la variété de cannabis parfaite pour vos besoins et désirs personnels ?

Odeur = effet

Ugh, ça sent l’herbe ici, nous l’avons tous entendu à un moment donné de notre vie en espérant que tous les yeux n’allaient pas se tourner vers nous. Tout cela grâce aux terpènes de la plante. Les composés qui se trouvent naturellement dans le cannabis et qui, en se combinant différemment, constituent l’odeur unique de chaque souche. Ces terpènes, si indésirables lorsqu’on essaie d’être discret, ne donnent pas seulement à chaque variété de cannabis son arôme distinctif que nous adorons habituellement en tant que consommateurs. Ils sont en fait très pratiques pour vous aider à choisir la bonne souche pour vos besoins.

Parce que les terpènes trouvés dans le cannabis sont également responsables des effets spécifiques que les souches de cannabis peuvent avoir sur notre corps et notre esprit. Oui, c’est exact : l’odeur de la weed en détermine l’effet lorsqu’elle est fumée, vaporisée ou consommée autrement.

Quand il s’agit de cannabis, l’odeur est synonyme d’effet.

Bien que le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), un cannabinoïde bien connu des plantes, doive habituellement être présent pour produire un effet, le profil terpénique spécifique d’une souche détermine son résultat particulier. Rendre les effets de la fleur à dominance sativa plus créatifs et stimulants et ceux des variétés à dominance indica plus relaxants et endormants. Tout dépend de la combinaison spécifique dans laquelle ces terpènes existent dans une certaine souche, bien sûr.

Maintenant que nous avons déterminé qu’odeur = effet, il devrait être très facile de deviner l’effet qu’une souche devrait fournir à en juger par son arôme. N’est-ce pas ?

Libérer les tensions

C’est vrai ! Si vous êtes à la recherche d’une souche pour vous remonter le moral, stimuler votre créativité ou fournir cette énergie qu’il vous manqué pour nettoyer votre maison – il vaut mieux choisir une souche de cannabis à dominante sativa. C’est quelque chose que la plupart des consommateurs de cannabis savent déjà par expérience, mais qu’ils ne réalisent pas toujours.

L’odeur de citron vient du limonène, que ce soit dans un citron ou d’une weed lemon ice

Des souches comme Amazing Haze et Lemon Ice sont souvent reconnues par un arôme complexe d’agrumes, comme le zeste de citron frais. Ceci est dû à un terpène connu sous le nom de limonène, qui a un effet stimulant et psychoactif sur l’esprit. Outre dans le cannabis, ce terpène se trouve également dans les citrons, le romarin et la menthe poivrée, et peut donc également sentir comme ces herbes.

C’est drôle, les composants que vous respirez pour pouvoir sentir un citron ou une de ces autres plantes, sont exactement les mêmes que lorsque vous sentez notre Lemon Ice par exemple. Le limonène de ce citron est exactement le même que celui que l’on trouve dans les plantes de cannabis.

Une autre odeur à contrôler lorsque vous êtes à la recherche de souches de cannabis, c’est le pin. Les bourgeons de cannabis épicés à l’odeur de pin, comme dans la Super Silver Haze, sont généralement riches en pinène, un terpène énergisant qui a un effet positif sur la mémoire. Pour cette raison, lorsque vous utilisez votre nez pour choisir une souche qui vous remontera le moral, le citron, le romarin, la menthe poivrée et le pin pourraient être des odeurs à détecter (ou à sentir).

Expériences relaxantes

Vous êtes à la recherche d’une expérience apaisante, somnifère ou physiquement relaxante ? Ne vous préoccupez pas des sativa, car elles auront un effet contraire à celui que vous recherchez. Optez plutôt pour l’une des nombreuses souches à dominance indica disponibles. Contrairement à leurs frères et sœurs qui les élèvent, ils contiennent beaucoup plus de myrcène terpénique.

Le myrcène est l’un des terpènes les plus abondants que l’on trouve dans toutes les souches de cannabis, et en concentrations particulièrement élevées dans les variations sédatives de cannabis. Ce qui en fait un élément important, c’est le moins qu’on puisse dire. C’est ce terpène qui détermine si une souche de cannabis doit être classée comme hybride à dominance indica-ou sativa. Comme le dit Steep Hill Labs, un centre de test de cannabis de renommée mondiale : “Toute souche contenant plus de 0,5 % de myrcène est une indica et toute souche inférieure est une sativa.

Les souches à dominance indica et les mangues ont une chose en commun : le myrcène.

Vous pouvez reconnaître ce composé relaxant et sédatif comme un arôme terreux et musqué, sujet à certaines des variétés de cannabis les plus célèbres dans le monde. Bien que le myrcène puisse aussi sentir le sucré et le fruité, comme le raisin rouge et le balsamique. Il est surtout perçu comme une odeur complexe et gazeuse de noix de muscade, comme dans notre Blue Magic, Kosher Tangie Kush (sur la photo ci-dessus) ou  AK-OG Kush par exemple. Un autre terpène de type indica est le linalool, reconnu par son arôme floral de lavande.

Les mangues boostent-elles votre défonce ?

La plupart des consommateurs de cannabis ont sûrement déjà entendu parler de ce petit fait : manger une mangue avant de fumer un joint fait monter votre défonce. Et c’est vrai, complètement et totalement vrai. Manger une mangue mûre avant une séance de fumette pourrait très bien renforcer l’effet de l’herbe fumée. Pourquoi, me demanderez-vous ? Les Terpènes, bien sûr, c’est pour ça ! Les mangues (surtout les plus mûres) sont riches en myrcène. Manger, environ une demi-heure avant de fumer, pourrait même suffire pour profiter d’un effet indica en fumant un hybride à tendance sativa.

Donc, la prochaine fois que vous déciderez quelle souche fumer (ou faire pousser), pourquoi ne pas suivre votre nez ?