Skip to main content

10 Conseils à Considérer Lors de la Culture du Cannabis en Plein Air

Considérez-vous déjà ces 10 conseils lors de la culture du cannabis en plein air? Tout le monde peut cultiver du cannabis en plein air. Notre climat s’y prête bien et la culture en plein air ne nécessite qu’un petit investissement financier. Que vous soyez un cultivateur expérimenté ou que vous commenciez tout juste, ces conseils vous permettront toujours de bien démarrer.

1. La bonne variété de cannabis

Votre première étape dans la culture en plein air est de choisir la meilleure variété de cannabis. Les variétés photosensibles dépendent de la lumière et ont souvent besoin de plus de temps avant de commencer à fleurir (cinq à six mois), mais elles ont de hauts rendements.

Les plantes à floraison automatique fleurissent plus rapidement, vous pouvez donc récolter avant qu’il ne fasse froid. Ces plantes restent aussi un peu plus petites, ce qui peut être plus pratique dans un jardin.

Dans notre climat plus frais, choisir une variété Indica est le meilleur choix. Elles fleurissent plus rapidement et peuvent mieux résister aux températures froides que les variétés Sativa.

2. Semis: calendrier et emplacement

Un des conseils pour la culture du cannabis en plein air est de commencer à semer à la fin avril ou début mai. Il n’y a alors plus de risque de gel et vous pouvez semer vos graines directement dans le sol ou dans un pot.

Choisissez un endroit où les plantes peuvent pleinement profiter du soleil mais sont protégées des vents forts. L’avantage des pots est que vous pouvez déplacer vos précieuses plantes si le temps devient trop chaud ou venteux.

3. Prenez en compte la qualité du sol

La qualité du sol joue un rôle significatif dans la culture du cannabis. Vous pouvez ici porter attention au pH du sol. Le pH du sol indique l’acidité du sol, et cette valeur influence la capacité de vos plantes à absorber les nutriments.

La valeur idéale du pH pour les plantes de cannabis est entre 6,0 et 6,8. Vous pouvez mesurer cette valeur avec des tests que vous pouvez acheter dans un centre de jardinage ou avec un pH-mètre. Le drainage est également important car il détermine à quelle vitesse le sol sèche ou devient gorgé d’eau.

Le sol peut être un mélange de, par exemple, argile et sable. Il est important de garantir une texture optimale avec la bonne combinaison de types de sol.

4. Eau et nutriments

Les plantes ont besoin d’eau et de nutriments pour bien se développer. Mais leurs besoins en eau et en nourriture changent, selon le stade de croissance dans lequel elles se trouvent. Les semis et les jeunes plantes ont besoin de moins d’eau que les plantes matures. La météo, bien sûr, joue aussi un rôle significatif. Si le soleil brille fort et qu’il ne pleut pas beaucoup, vous devrez donner plus d’eau.

Vos plantes peuvent également bénéficier de la nutrition. Pensez à des minéraux comme l’azote, le potassium et le phosphore. Ces éléments soutiennent une bonne croissance et sont des éléments constitutifs pour vos plantes de cannabis. Notez qu’ici aussi, le besoin en nutriments change en fonction de la phase de croissance.

5. Protégez vos plantes du froid et de la chaleur

Le cannabis est une plante robuste, mais votre weed peut tout de même être endommagée par des conditions météorologiques extrêmes. Trop de chaleur peut faire friser les feuilles et déformer les bourgeons. S’il fait trop froid, vos plantes peuvent moins bien absorber les nutriments.

Il est donc judicieux de protéger votre weed. S’il fait très chaud, utilisez un voile d’ombrage contre le soleil vif. Vous pouvez également fournir un peu de refroidissement supplémentaire en arrosant les plantes.

Lorsqu’il fait froid, protégez vos plantes en les plaçant temporairement dans une serre ou à l’intérieur. Une autre option est de fournir plus d’isolation. Cela peut être fait avec une couche de paillis sur le sol ou en utilisant des tapis chauffants.

6. Prévenez les maladies et les parasites

Un autre des conseils utiles pour la culture du cannabis en plein air est de prévenir les parasites et les maladies. Vous faites cela principalement en vérifiant régulièrement vos plantes de cannabis pour les premiers signes de maladie. Faites attention aux moisissures et aux insectes communs, comme l’oïdium, les acariens et les pucerons.


La meilleure façon de protéger vos plantes est de combattre ces parasites avec des méthodes respectueuses de l’environnement. Dans de nombreux cas, vous pouvez utiliser les ennemis naturels des insectes. Il existe également des pesticides à base naturelle, comme l’huile de neem, l’ail et la terre de diatomées.

7. Appliquez des techniques d’entraînement

Les techniques d’entraînement sont également importantes pour favoriser la croissance et la floraison de vos plantes de cannabis. Si vous n’y prêtez pas attention, vos plantes risquent d’investir plus d’énergie à former une dense canopée de feuilles qu’à développer des bourgeons.

Avec les techniques d’entraînement, vous pouvez diriger la croissance pour que la lumière, l’air et les nutriments soient utilisés aussi efficacement que possible. Par exemple, vous pouvez utiliser le fimming, le topping, le Low Stress Training, et le Screen of Green. Certaines de ces techniques sont faciles à appliquer; d’autres nécessitent plus de pratique.

8. Profitez des avantages de la taille

Notre huitième conseil pour la culture du cannabis en plein air est de tailler régulièrement. Non seulement cela peut aider à prévenir que vos plantes deviennent trop grandes, la taille est également le moyen parfait pour stimuler votre plante à mettre de l’énergie dans les bourgeons. Donc, la taille peut conduire à une plus grande récolte.

Lors de la taille, vous faites un choix délibéré pour enlever les feuilles à certains endroits. En tant que débutant, par exemple, vous ne retirez que les feuilles déjà flétries et jaunies. Si vous avez plus d’expérience, vous pouvez également enlever les feuilles d’éventail. Cela fait en sorte que la plante investit plus d’énergie dans les bourgeons et que plus de lumière et d’air peuvent atteindre les autres parties de la plante.

9. Le meilleur moment pour récolter

Le moment de la récolte est très important si vous voulez profiter d’une bonne récolte. Si vous le faites trop tôt, les bourgeons ne contiennent pas encore assez de substances actives. Si vous le faites trop tard, le THC est converti en CBN, une substance qui ne provoque pas de high.

Vous pouvez déterminer le bon moment en regardant attentivement les bourgeons, surtout les trichomes. Les pistils peuvent aussi être un bon indicateur.

10. Soyez flexible et profitez du voyage

Il est essentiel de se rappeler que cela dépend entièrement de vous. Votre engagement et l’effort que vous mettez dans la culture du cannabis sont motivés par votre passion pour cette plante. C’est un voyage personnel, où vous avez l’opportunité d’apprendre, de grandir et de savourer les fruits de votre travail.

Heureusement, la culture de votre plante en pots offre une solution merveilleuse. Lorsque vous plantez une plante de cannabis dans un pot, vous gagnez un certain contrôle et une flexibilité. Vous pouvez facilement déplacer le pot vers différents emplacements en fonction des conditions et des besoins de la plante, sans déranger les autres.

Découvrez Nos Variétés les Plus Vendues

Join Our Community

Elke nieuwsbrief bestaat uit de meest populaire artikelen uit onze blog, het laatste nieuws en de nieuwste strains uit onze online winkel.