Arrosage des Plants de Cannabis : Comment, Quand et Combien ?

L’arrosage des plants de cannabis ne semble pas être sorcier ; n’importe quel idiot peut le faire, non ? Eh bien, non, pas du tout. L’arrosage des plants d’herbe demande un peu plus de savoir-faire que simplement donner un peu d’H2O à vos pots une fois de temps en temps. En tout cas, ça ne fera pas l’affaire si vous voulez des plantes fortes et saines avec de gros et beaux bourgeons. L’arrosage des plants de cannabis consiste à trouver le juste milieu entre donner trop d’eau, ou en donner trop peu. Si vous vous y prenez mal avec l’arrosage de la marijuana, vous risquez de causer des pénuries de nutriments, ou vos plantes pourraient tomber malades. Pour éviter que cela ne se produise, ce blog vous donne un mode d’emploi clair sur l’arrosage des plants de cannabis. Y compris la quantité d’eau à donner, quand le faire, et de quelle manière.

L’art de l’arrosage des plants de cannabis

L’arrosage des plants de cannabis n’est peut-être pas le premier défi qui vient à l’esprit lors de la commande de graines de marijuana. La plupart des gens pensent qu’ils vont bien tant que vous leur gardez les pieds mouillés. Mais ce n’est pas si simple. Les cultivateurs qui veulent des plantes fortes et saines devraient faire attention à la quantité d’eau qu’ils donnent, quand ils le font, et comment ils maintiennent le niveau d’eau. Bien sûr, parler de l’art de l’arrosage de l’herbe peut sembler terriblement zen, mais c’est quand même un art à maitriser. Si vous suivez les lignes directrices suivantes, cela peut changer la donne.

comment arroser l marijuana ?

Pourquoi le Cannabis a Besoin d’Eau

Sans eau, il n’y aurait pas d’herbe – c’est aussi simple que cela. Mais pourquoi les plants de cannabis ont-ils besoin d’autant d’eau ? Cela semble évident, mais voici six bonnes raisons d’arroser votre culture de marijuana – je parie que vous n’aviez pas les six…

1) les plants de cannabis c’est presque 90% d’eau. Ils ont besoin d’eau pour maintenir leurs cellules fermes afin que la plante reste stable et verticale tout en conservant sa structure.

2) les plantes ont besoin d’eau pour la photosynthèse. Cela signifie que sans eau, les plantes n’auraient pas d’énergie à stocker, ni à utiliser pour la croissance et la floraison.

3) les graines ne germent pas sans eau. Comme vous pouvez le voir, même la première étape de toute croissance est 100% dépendante de l’eau.

4) L’eau est nécessaire pour transporter et absorber les éléments nutritifs. Bien que les racines d’une plante absorbent les éléments nutritifs du sol, elles ne peuvent le faire que si les éléments nutritifs sont dissous dans l’eau.

graines de cannabis amsterdam genetics blogs de culture

5) les plantes utilisent de l’eau pour la « transpiration » afin qu’elles puissent maintenir leur température stable lorsqu’il fait trop chaud.

6) La vie du sol a besoin d’eau, et sans vie dans le sol, de nombreux processus vitaux arrêteraient de fonctionner.

Bon. Maintenant que nous savons pourquoi nous devons arroser nos plants de cannabis, passons aux meilleures techniques de gestion de l’eau.

Le danger principal : Trop de Bonnes Choses

Tout le monde sait que l’eau est essentielle à la survie d’une plante. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, cependant, c’est qu’une trop grande quantité d’eau peut nuire ou même tuer une plante. Le mieux est l’ennemi du bien, comme on dit. La plupart des cultivateurs novices ont tendance à donner trop d’eau à leurs plantes plutôt que de les laisser se dessécher. C’est pourquoi vous devriez toujours arroser vos plants de cannabis avec parcimonie.

Vous êtes susceptible de causer plus de problèmes en les submergeant d’eau qu’en les déshydratant. En fait, pour les très jeunes plants, même les éclaboussures que votre arrosage moyen peut produire peuvent être nocives. Voilà déjà votre première leçon sur l’arrosage des plants de cannabis : n’endommagez pas les pousses et les racines en utilisant un arrosoir pour les semis et les jeunes plants. La meilleure façon de bien s’occuper des petites dames est d’utiliser une buse de pulvérisation à la place.

pulvérisateur pour les jeunes plants
Pulvériser l’eau est recommandé pour les jeunes plants

Le prochain conseil est plus un « où » qu’un « comment », vraiment. Toujours commencer l’arrosage des plants de cannabis près de la tige de la plante, et à partir de là tracer votre chemin vers le bord du pot. Cela encourage les plants à étendre leurs racines vers l’extérieur de tous les côtés. Un système de racines plus élaboré garantit une plante plus forte avec une meilleure résilience aux influences extérieures. Cela s’applique à la fois aux plantes plantées en pots et à la marijuana cultivée en terre pleine.

Savoir quand arroser les plants de cannabis

Trop ou trop peu d’eau peut être tout autant mauvais pour les plants de marijuana. La quantité d’eau dont chaque plante a besoin dépend de plusieurs facteurs. Comme par exemple, le stade de son cycle de vie, le type de sol et la température. Gardez comme principe de base, que les plants de cannabis doivent être arrosés tous les deux à trois jours. La fréquence exacte de l’arrosage des plants de cannabis est déterminée par les variables listées ci-dessous.

l'arrosage de plants de cannabis

Culture en intérieur ou extérieur ?

Commençons par une chose évidente : arroser les cultures à l’extérieur est très différent d’arroser le cannabis cultivé à l’intérieur. À l’intérieur, les producteurs fournissent eux-mêmes la moindre goutte d’eau, tandis que les producteurs en extérieur doivent prendre en compte la sécheresse et les précipitations. Bien que cela fasse partie du charme de la culture de l’herbe dans un environnement naturel, cela ajoute quelques complications au processus (ou du moins, des complications différentes). Les conseils suivants s’appliquent à la culture en extérieur, avec un ajout crucial. Gardez toujours une trace de la quantité de pluie qui tombe, et à quel moment, à l’aide d’un simple pluviomètre ou d’une technique similaire.

Tout en appliquant les conseils de ce blog, prenez toujours en compte ce que la nature a déjà donné. Par temps sec et chaud, l’eau s’évapore de la plante et du sol à une vitesse accrue. Cela signifie que vous devrez arroser plus souvent. Les jours de pluie peuvent rendre l’arrosage presque inutile. En fait, si les averses continuent pendant des jours, trouver un abri pour vos plants peut être une bonne idée. Évidemment, cela ne fonctionnera pas pour les plantes en pleine terre, mais ce problème est en partie compensé par un meilleur drainage que votre pot de fleurs moyen.

Arrosage en intérieur

Les environnements de culture en intérieur accordent beaucoup plus de contrôle sur l’environnement. La température et l’humidité de l’air peuvent rester stables, ce qui permet aux producteurs de réduire les taux d’évaporation. Cependant, l’arrosage du cannabis à l’intérieur pose ses propres défis. Si vous oubliez d’arroser vos plantes, il n’y a pas de pluie naturelle pour les sauver. D’un autre côté, vous ne voulez pas trop les arroser non plus. C’est pourquoi les cultivateurs en intérieur travaillent généralement d’humide à sec, en laissant leur milieu de culture sécher presque entièrement avant d’ajouter de l’eau.

arroser les culture cannabis en intérieur

Les producteurs en intérieur diffèrent dans le niveau d’automatisation qu’ils utilisent. Certains systèmes de culture sont entièrement automatiques, arrosent à des moments donnés avec tous les nutriments ajoutés au liquide. D’autres utilisent juste un arrosoir à la place, et ensuite il existe beaucoup de configurations de croissance qui se situe quelque part entre ces deux extrémités. En général, moins vous utilisez de technologie et d’automatisation, plus vous devriez utiliser les lignes directrices de ce blog pour un arrosage correct de votre culture de cannabis.

Flux et reflux

Lorsque vous cultivez de l’herbe à l’intérieur, vous pouvez les arroser à l’aide d’un réglage de débit. Cela implique de submerger temporairement les racines de la plante, leur permettant d’absorber rapidement l’eau. Habituellement, les nutriments sont déjà ajoutés à l’eau à l’avance, et l’eau est évacuée par la suite. Cela exige un nettoyage régulier du réservoir d’eau pour empêcher les champignons et les bactéries de s’y loger.

Milieux de culture et arrosage des plants de cannabis

Le type de sol dans lequel vous décidez de cultiver votre cannabis affecte la fréquence d’arrosage conseillée. Les différents milieux de culture ont des propriétés différentes. L’argile, par exemple, a une très bonne capacité de rétention d’eau, tandis que le sable a d’excellentes propriétés de drainage. Le cannabis préfère un sol meuble qui est capable de drainer rapidement l’excès d’humidité. C’est pourquoi vous devriez vous rappeler de percer quelques trous dans le fond de vos pots. Si vous ne le faites pas, l’eau s’accumulera dans les couches inférieures du sol, ce qui vous mettra éventuellement en difficulté.

cultiver des plants arrosage modéré

Que vous cultiviez à l’intérieur ou à l’extérieur, le résumé suivant répertorie certains des principaux avantages et inconvénients :

Divers environnements

(Empotage) sol : Selon la composition, le sol ou le terreau, les cultivateurs ont un sol riche en vie biologique, un bon drainage et une capacité de rétention adéquate (capacité de piéger l’humidité). De nombreux types de sol offrent leurs propres ressources en nutriments, réduisant ainsi le besoin d’ajouter de l’engrais. Le sol naturel a également une capacité d’absorption élevée, ce qui ajoute de la stabilité à la croissance et limite l’impact des erreurs.

Pastilles perlite/ argile : Les producteurs ajoutent souvent des granules de perlite ou d’argile à leur milieu de culture pour augmenter leur capacité de rétention d’eau. Cela prolonge le cycle humide-à-sec, réduisant souvent le besoin d’eau. Les granulés d’argile peuvent également aider à garder le contrôle de l’évaporation par temps chaud.

Fibre de coco/ tourbe : La fibre de coco peut être utilisée comme milieu de culture au lieu de terreau. C’est très efficace pour piéger l’eau, prolongeant ainsi le cycle humide-à-sec. Cela signifie que vous devriez faire encore plus attention à l’humidité restante, car le risque de trop arroser est plus grand.

Laine de roche : La laine de roche est une alternative au sol utilisé presque exclusivement à l’intérieur. Ce matériau fibreux possède une excellente capacité de rétention d’eau ainsi qu’une bonne capacité de drainage, ce qui réduit également la fréquence d’arrosage.

Hydroponique : La culture du cannabis hydroponique est une affaire tout à fait différente. Cette méthode implique la culture des plantes directement dans l’eau, sans utiliser de sol ou tout autre milieu de culture. L’eau contient déjà tous les nutriments nécessaires si vous le faites bien. Comme vous le comprendrez, les lignes directrices de ce blog ne s’appliquent pas à la culture hydroponique. Vous pouvez en savoir plus sur la culture hydroponique dans notre blog dédié à la culture hydroponique.

hydroponique culture weed
installation hydroponique

Qualité de l’eau

En particulier pour la culture de l’herbe à l’intérieur, la qualité de l’eau fait toute la différence. C’est là que les approches individuelles diffèrent considérablement. Cependant, c’est principalement parce que de nombreux cultivateurs de cannabis ont seulement accès à l’eau du robinet normale. Bien sûr, la qualité de l’eau du robinet varie énormément entre les régions et les pays, mais en général, les plants de cannabis peuvent supporter tout ce qui sort du robinet. Les producteurs vivant dans les zones d’eau dure (où les eaux souterraines et l’eau du robinet contenant des niveaux élevés de calcaire) devraient purifier leur eau pour le cannabis. Cela permet d’empêcher les dépôts minéraux. L’herbe peut souffrir du calcaire et d’autres dépôts minéraux. Les cultivateurs en intérieur high-tech devraient noter que les dépôts minéraux peuvent également endommager les systèmes d’irrigation automatique.

Idéalement, la plus pure et, selon beaucoup, la meilleure qualité de l’eau est fournie avec de l’eau d’osmose inverse (RO) purifiée . Cela peut être difficile à obtenir en grandes quantités, c’est simplement une suggestion. Généralement parlant, le robinet ou l’eau de pluie suffit.

Les producteurs en extérieurs peuvent également installer un baril de pluie pour créer un réservoir d’eau. Cela demande un peu de planification à l’avance, mais du côté positif, cela peut sérieusement réduire les dépenses en eau et l’empreinte écologique. Et également soutenir toutes les initiatives de culture biologique de cannabis. Construire votre propre filtre pour les barils d’eau n’est pas aussi compliqué qu’il y parait.

L’eau propre et fraîche est toujours une bonne idée ; cependant, les valeurs en pH et la teneur en éléments nutritifs sont tout aussi essentiels.

Le bon pH pour arroser les plants de cannabis

Les plants de cannabis préfèrent l’eau qui est légèrement acide, à des valeurs de pH (représentant l’acidité) d’environ 6.5. Vous pouvez utiliser un testeur de pH pour déterminer si votre eau est trop acide ou trop alcaline. Si cela se produit, les racines deviennent incapables d’absorber les nutriments du milieu de croissance. Cela ralentira la croissance et pourrait être fatal. Ici aussi, les cultures en plein air en terre pleine sont moins vulnérables aux fluctuations de l’acidité ; les producteurs en intérieur devraient accorder une attention particulière au pH.

ph plants de marijuana
le jaugeur de pH sont utiles pour tout cultivateur

Ajouter des nutriments, oui ou non ?

Ensuite, il y a la question de savoir quels nutriments, ajouter à l’eau. Il y a autant de préférences que de cultivateurs en matière de nutes, mais être prudent est toujours une bonne idée. Une carence en nutriments nuit au développement des plantes au fil du temps. La suralimentation peut provoquer une « brûlure par les nutriments », qui s’avérera également fatale à long terme. Ici aussi, le milieu de culture fait une grande différence. Dans le terreau, par exemple, de nombreux éléments nutritifs importants sont déjà naturellement présents, alors que la laine de roche n’offre aucune nutrition. Comme mentionné précédemment, de nombreux cultivateurs en intérieur utilisent automatiquement des cuves d’eau et de nutriments pré mélangés. Avec chacune une composition différente spécifiquement adaptée aux stades de croissance et de floraison.

Le cycle de vie de vos plantes

Les jeunes plants et les semis nécessitent moins d’eau que les plants plus gros et plus matures. De manière générale, plus une plante grandit, plus elle a besoin d’eau. Pourtant, même si les besoins en nutriments peuvent changer lorsque le cannabis passe du stade de croissance au stade de floraison, la demande en eau a tendance à augmenter de manière stable avec la taille de la plante, indépendamment de ces stades.

cannabis spray

Rinçage avant la récolte

Les producteurs utilisent également de l’eau pour rincer leurs plants avant de récolter. Donnez de l’eau pure, sans nutriments pendant les deux semaines avant le temps de récolte. Cela permet à la plante d’éliminer les restes de nutriments, pour une récolte aussi pure que possible.

Température et lumière

La lumière et la température déterminent ensemble également le régime d’arrosage des plants de cannabis. En règle générale, vos plants croîtront plus lentement dans des conditions froides que par temps chaud. C’est pourquoi une plante à croissance rapide en plein soleil aura besoin de plus d’eau et d’éléments nutritifs qu’une culture dans les mêmes conditions mais plus froides.

lumière arrosage plants de cannabis

De combien d’eau un plant de cannabis a-t-il besoin ?

Quelle quantité d’eau devez-vous donner à un plant ? En règle générale, arroser jusqu’à 25-30% du volume total du pot (pot de fleur) est conseillé. Cela donne à la plante assez d’eau pour absorber tous les nutriments dont elle a besoin, sans tremper le sol au point où les problèmes surviennent. Pourtant, même si vous savez combien d’eau donner, vous aurez besoin de savoir quand arroser vos plants pour une croissance réussie.

Quand est-il temps d’arroser les plants de cannabis ?

Dans une certaine mesure, la culture de marijuana est toujours une question d’intuition. Les bons producteurs, cependant, garderont une surveillance étroite de leurs plants pour détecter quand ils ont besoin de boire un peu d’eau fraîche. Pour les producteurs de plein air, le conseil est de ne pas d’arroser les plantes pendant les heures chaudes de la journée. En effet, le soleil peut facilement brûler les feuilles au zénith de midi. Attendez jusqu’à ce que le soleil commence à se coucher, ou levez-vous tôt et arrosez vos plants avant que la lumière du soleil ne les frappe.

Pour les producteurs en intérieur, la meilleure façon d’agir est de déterminer leurs propres cycles humide-à-sec. Gardez à l’esprit, cependant, que les plants finissent leurs rations d’eau plus rapidement quand elles grandissent, ou si les températures augmentent par exemple. À l’intérieur comme à l’extérieur, il est essentiel de prêter une attention constante à l’irrigation.

Que vous cultiviez à l’intérieur ou à l’extérieur, utilisez simplement les contrôles ci-dessous pour déterminer rapidement l’humidification de vos plants :

Les doigts dans la saleté

Une méthode très simple de savoir si vos plantes ont soif est simplement de coller votre doigt dans le sol, à environ 5 cm de profondeur. Vous allez sentir si la strate du sol supérieure a séché assez facilement. Même si vous n’arrivez pas au milieu du pot de cette façon, vous aurez une indication approximative que c’est le moment d’ajouter de l’eau. Dans des conditions normales, les 5 cm supérieurs du sol sèchent en deux ou trois jours, vous saurez donc quand il est temps de préparer votre tuyau ou votre arrosoir.

sol sec terre humide plant de weed

Nacelles de pesée

Une autre méthode pour vérifier si le sol est sec est de peser vos pots. Mettez vos pots sur une balance pendant que le sol est sec. Maintenant, arrosez les plantes et pesez à nouveau. Les contrôles réguliers du poids sont une bonne indication du moment où il est temps d’arroser.

Comment reconnaître les problèmes d’eau

Maintenant que vous savez comment et pourquoi arroser des plants de cannabis, vous savez quels sont les symptômes d’un problème d’eau. Cela vous aidera à détecter rapidement les problèmes de gestion de l’humidité. Cependant attention : certains de ces symptômes peuvent signaler des carences en eau autant que des excédents. Ainsi, si vous repérez les signes de problèmes d’eau, vérifiez toujours si votre milieu de culture est trop sec ou trop humide (encore une fois en utilisant vos doigts). De cette façon, vous vous assurez de ne pas choisir la mauvaise solution et de tuer votre culture au lieu de la sauver !

arrosage des plants de cannabis

 Feuilles avachies : Pas assez ou trop d’eau

Les plantes déshydratées manquent tant d’humidité à l’intérieur de leurs cellules qu’elles poussent tordues. Assurez-vous toutefois de vérifier si le sol est sec. Ceci est important, car les plantes peuvent pousser de travers après avoir reçu trop d’eau, aussi. Les plantes assoiffées affichent cependant des structures foliaires fragiles et ramollies, alors que les plantes noyées ont des feuilles courbées et vert foncé.

Si le sol s’avère sec, arrosez votre plante immédiatement et regardez les feuilles remonter. N’attendez pas trop longtemps ! L’herbe peut gérer un peu de temps sec, mais les sécheresses régulières la rendront difficile à rebondir.

Feuilles qui deviennent jaune ou marron : Nutriments, eau et équilibre

Si vos plantes sont chroniquement déshydratées, vous remarquerez les signes dans leurs feuilles décolorées. Ils peuvent devenir jaunes ou brunes sur les bords, ou la feuille peut perdre toute sa couleur. Ce qui se passe réellement, c’est que votre culture de cannabis est incapable d’absorber suffisamment de nutriments, ce qui retardera la croissance et s’avérera fatal si rien n’est pas fait.

feuilles de cannabis jaunes

Ne tirez pas trop vite de conclusions, cependant, les feuilles jaunes peuvent signaler d’autres problèmes que les pénuries d’eau. Une quantité excessive d’eau peut également provoquer une décoloration. Vérifiez donc votre milieu de culture avant d’intervenir. En outre, trop ou trop peu de nutrition peut produire des symptômes similaires, tout comme le stress léger. C’est pourquoi vous devez toujours identifier la cause réelle de la décoloration des feuilles avant d’agir.

Feuilles gonflées

Si les feuilles de vos plantes de cannabis semblent enflées, semblables aux feuilles de basilic par exemple, vous leur donnez probablement trop d’eau. Dans ce cas, vous êtes assez sûr de régler le problème en réduisant votre programme d’arrosage. Assurez-vous que votre drainage est en ordre, cependant, car les blocages peuvent causer l’accumulation d’eau au fond des pots.

Sol boueux ou sec

Si le sol dans vos pots continue à ressembler à de la boue ou de l’argile humide, c’est soit que votre drainage fonctionne mal, ou que vous donnez trop d’eau. Ajoutez des granules d’argile ou un matériau similaire à votre milieu pour améliorer la capacité de drainage. Assurez-vous également que les trous de drainage au fond du pot ne soient pas obstrués. Un peu de maille de jardinage ou quelques tessons de poterie au fond des pots peuvent leur éviter de s’obstruer.

Si la strate supérieure de votre sol ressemble à une zone de désert du Sahara, vous travaillez probablement avec de la terre trop sèche. Essayez d’augmenter l’approvisionnement en eau, mais allez-y doucement ou vous risquez de noyer vos plants.

arrosage plants de marijuana

Conclusion : l’arrosage correct des plants de cannabis

L’arrosage des plants de cannabis n’est pas aussi simple que vous l’avez peut-être pensé au début. Quoi qu’il en soit, cela reste l’une des parties les plus importantes de la culture de weed. En fait, il est presque aussi crucial que de choisir les meilleures graines avec lesquelles travailler. Si vous voulez donner à votre récolte la meilleure chance de la germination à la récolte, assurez-vous de les arroser avec soin et de leur donner l’attention appropriée. Dans vos mains expertes, ils sont tenus de s’épanouir et de produire la récolte que vous espériez. En attendant, assurez-vous de lire nos autres Blogs de Culture. Une bonne connaissance peut aider n’importe quel producteur à avoir toujours plus de plaisir et de succès à chaque récolte !

Disclaimer: Local laws and legislation on cannabis cultivation and germination of seeds vary between countries and states. Amsterdam Genetics products and information are exclusively intended for use in areas where such use is fully legal. Check your local rules; do not act in conflict with the law!

Lemon Haze

Lemon Haze

From: 20.00

Effacer