stikstof kalium fosfor

Azote, Phosphore et Potassium : les Nutriments Clés

L’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K) sont des micronutriments importants. Vos plants de cannabis ont besoin de ces trois nutriments (et bien d’autres) pour libérer leur plein potentiel de croissance. Il est essentiel pour vos plants que vous fassiez attention aux micronutriments. En effet, ils ont besoin de différents nutriments et en quantités suffisante au cours des étapes de leur cycle de vie. Dans ce contexte, « NPK » est une abréviation bien connue des cultivateurs. Ainsi, le phosphore, l’azote et le potassium stimulent la formation du système racinaire, l’absorption d’autres nutriments et bien d’autres processus cruciaux. Connaitre la nourriture préférée de vos plants de cannabis, vous permet de leur donner tout ce dont ils ont besoin. Et vous assurer de profiter d’une récolte abondante.

Azote, Phosphore et Potassium : Les trois titans du pays des nutriments

Il y a toutes sortes de nutriments pour nourrir vos plants et soutenir leur croissance. Cependant, l’azote, le potassium et le phosphore sont les trois plus importants. Tant que vous gardez ces trois là sous contrôle, vous avez déjà fait la moitié du travail.

Azote (N)

L’azote est appelé micronutriment primaire. Ce n’est pas surprenant, cette substance étant vitale à la fois pendant la croissance et la floraison de toutes les plantes. Fondamentalement, cet élément est crucial à toutes les étapes du cycle de vie des plants de cannabis . L’azote est entre autres utilisé pour la production de la chlorophylle. Ce composé donne aux plantes leur couleur verte, en plus d’être un élément clé de la photosynthèse.(Processus par lequel une plante convertit la lumière du soleil en énergie végétale.)

azote phosphore potassium
La croissance dépend des bons nutriments

L’azote est l’élément le plus courant de l’atmosphère terrestre. Avec le carbone, l’hydrogène et l’oxygène, l’azote est l’élément le plus courant des formes de vie organiques de notre planète.

Les plants de cannabis ont besoin d’azote tout au long de leur cycle de vie. Pas seulement pour la photosynthèse, mais aussi comme élément de base pour les protéines. Sans ces protéines, les plantes deviennent faibles et maladives. L’azote est en outre nécessaire pour produire de l’ADN et de l’ARN, contenant le codage génétique de la plante. Les cellules sont incapables de croître ou de se reproduire sans azote. Il est utilisé pour faire pousser les tiges, les feuilles, les branches et les racines.

Alors, comment savoir si vos plants de cannabis souffrent de carences en azote ? Vous pouvez le voir par la décoloration des feuilles inférieures les plus anciennes. En effet, l’azote est un nutriment qui se déplace dans toute la plante. S’il y a un manque d’azote lors de la formation de nouvelles feuilles, l’azote stocké dans les vieilles feuilles est utilisé à la place. Cela fait que les feuilles inférieures jaunissent et finissent par tomber. Les déficits en azote sont également apparents lors d’une croissance lente. Vos plants peuvent s’affaiblir et devenir sensibles aux maladies et aux parasites.

Phosphore (P)

Le phosphore est nécessaire pendant la phase de floraison. Ce micronutriment permet de rendre d’autres nutriments disponibles à l’absorption par la plante. En effet, le phosphore est utilisé pour fortifier la structure de la plante, des racines aux boutons floraux. Il est indispensable à la santé globale de votre plante. Le phosphore donne à une plante une apparence forte et vibrante. La germination des graines dépend également du phosphore.

Phosphore azote potassium
Le phosphore est la clé pour des racines fortes

Les déficits en phosphore sont exprimés par des systèmes racinaires sous-développés, conduisant à des plantes rabougries. Cependant, la phase de floraison d’une plante de cannabis est celle où le manque de phosphore est évident. Selon toute probabilité, votre plant ne pourra pas du tout fleurir. Un signe d’alerte précoce des déficits en phosphore est une couleur violacée des nervures des feuilles.

Potassium (K)

Le potassium aide la plante en tant que nutriment auxiliaire. Il régule les systèmes nécessaires pour rester en bonne santé et se développer. Le potassium assure des tiges fermes et stimule la production d’ATP nécessaire au stockage de l’énergie. C’est également important pour un système immunitaire fort. De plus, le potassium joue un rôle dans l’évaporation de l’humidité par les feuilles. Il assure un bon équilibre des concentrations de sel et d’eau, et il est essentiel pour maintenir un flux de sève fonctionnel dans toute la plante.

Le potassium est également crucial tout au long de la phase de floraison, pour contrôler la formation des boutons floraux. Les plants de cannabis en ont besoin pour maintenir une pression cellulaire constante, protégeant ainsi la plante de la sécheresse. Ce minéral est également important pour la formation d’un système racinaire solide.

Les déficits en potassium deviennent apparents dans les plantes faibles et à faible énergie. Le premier signe est généralement des feuilles avec un bord jaune . Une plante dépourvue de potassium est incapable de réguler les échanges de CO2, d’oxygène et d’eau. Il en résulte des plantes minces et étirées avec des tiges trop faibles pour soutenir leurs branches.

L’utilisation de potassium, de phosphore et d’azote

Fournir à votre plants ces trois nutriments essentiels est un élément clé de la culture du cannabis. L’azote, le potassium et le phosphore sont couramment vendus comme engrais pour le sol sous l’appellation NPK. Cette formule indique généralement trois chiffres indiquant les pourcentages de chaque élément nutritif dans le mélange. 10-4-4, par exemple, signifie 10% d’azote, 4% de phosphore et 4% de potassium.

Nous vous conseillons de garder une trace de ces pourcentages NPK. Vos plants de cannabis auront besoin de ratios différents à chaque étape de leur développement. L’emballage du produit indique généralement le stade particulier auquel les engrais sont destinés (croissance ou floraison). Dans la phase de croissance ou végétative, les plants de cannabis ont besoin de plus d’azote. En revanche pendant la floraison, elles peuvent utiliser plus de phosphore et de potassium.

nutriments
Boosters NPK et fertiliseurs organiques dispo dans notre boutique !

Pour information, vous pouvez trouver du NPK complètement organique si vous préférez une culture bio. Le BIO PK liquide que vous trouverez dans notre boutique en ligne contient un équilibre exact d’azote, de phosphore et de potassium entièrement organique. C’est un booster de croissance et de floraison efficace pour vos plants. Quels que soient les variétés de souches ou les types de sol que vous préférez.

Azote, phosphore et potassium pour diverses méthodes de cultivation

La cultivation du cannabis peut être abordée de différentes manières : en pleine terre, en pot ou en culture hydroponique. Une culture hydroponique consiste à faire pousser vos plants dans un panier ou un pot rempli d’un substrat. Par exemple, La terre est remplacée par de la fibre de coco, des granulés d’argile ou de la laine de roche. Chaque méthode de culture nécessite des régimes nutritifs différents.

Engrais hydroponiques

Si vous cultivez vos plants de cannabis en culture hydroponique, les nutriments se présentent sous forme liquide ou en poudre. Ces minéraux concentrés doivent être dissous dans l’eau avant que la plante ne puisse les absorber. Les produits liquides sont vendus comme deux composants séparés A et B. Lorsqu’ils sont ajoutés à l’eau, tous les nutriments deviennent accessibles aux plantes.

Fournir les bons nutriments est une véritable forme d’art. Si vous en donnez trop, vous endommagerez vos plantes, voire vous les tuerez. L’approche la plus sûre consiste à commencer à 25 % de la quantité recommandée indiquée sur l’emballage. Ensuite vous pouvez augmenter progressivement jusqu’à atteindre la dose complète.

En gros, les ratios NPK de 3 : 1 : 1 sont les meilleurs pour n’importe quelle variété de cannabis tout au long de la phase de croissance. Dès que que vos plants commencent à fleurir, diminuez progressivement le pourcentage d’azote à mesure que vous augmentez les niveaux de potassium et de phosphore. Une floraison précoce nécessite un rapport 1 : 3 : 2 ; une floraison tardive nécessite à la place 0 : 3 : 3.

azote potassium phospohore
Quelque soit le type de culture : veillez au NPK !

Culture dans le sol

La culture d’herbe dans le sol est complètement différente de la culture hydroponique. Les plants ayant les pieds dans la terre bénéficient de tous les nutriments disponibles déjà contenus dans le sol. L’humus, les engrais organiques, le compost et d’innombrables micro-organismes contribuent déjà à maintenir l’équilibre du sol. Cela signifie que de nombreux nutriments essentiels seront disponibles par défaut. Cependant, ces substances ne sont pas solubles, de sorte que des microbes et des champignons sont nécessaires pour les convertir en une forme absorbable par les plantes.

Si vous cultivez votre cannabis en terre, vous pouvez ajouter des nutriments pour soutenir la santé de vos plantes. Cependant, les engrais liquides utilisés pour les cultures hydroponiques ne sont pas indispensables. La plupart des types de sol contiennent suffisamment d’azote pour votre plant.

azote phosphore potassium

Donc, maintenant que ces indications concernant les NPK sont claires, dirigeons-nous vers la sélection d’ Amsterdam Genetics Seeds et voyons quelle variété vous allez cultiver !

 

fatkid's cake cannabisFatkid's Cake

Fatkid’s Cake

From: 30.00