beste weer cannabis

La Meilleure Météo pour le Cannabis

Cultiver du cannabis à l’extérieur dépend fortement de la météo, comme c’est souvent le cas en Europe du Nord. Cependant, depuis quelques années une perturbation des conditions climatiques est observée sur toute la planète. Mais cela signifie-t-il qu’il est préférable d’éviter la culture de l’herbe en plein air  ? Bien sûr, le mauvais temps peut causer de nombreux problèmes. Comme par exemple, la pourriture des bourgeons et d’autres types de champignons ou des récoltes décevantes. Mais cela ne devrait pas effrayer les producteurs au point qu’ils optent exclusivement pour des méthodes de culture en intérieur. Le cannabis est une plante résistante qui peut supporter d’être un peu malmenée. Alors, quelle est la meilleure météo pour cultiver des graines de cannabis, et que pouvez-vous faire si le temps est des plus mauvais ?

Quelle est la meilleure météo pour le cannabis ?

En Europe du Nord ces dernières années, soit il pleut, soit il fait soleil. Nous avons assisté à des saisons printanières étonnamment chaudes et sèches, suivies d’étés longs, gris et frais. Et on peut même dire qu’il ne pleut pas, mais qu’il tombe des trombes d’eau. Les légères précipitations estivales semblent être remplacées généralement par des pluies diluviennes. Et il faut reconnaitre que ce ne sont pas les meilleures conditions météorologiques pour cultiver du cannabis.

Évidemment, si vous envisagez de cultiver du cannabis à l’extérieur il est fortement recommandé de tenir compte de la météo lors de votre commande de graines. Mais comment gérez-vous des « prévisions » météo imprévisibles ? Si le mauvais temps signifie mauvaises récoltes, on peut dire que tous les cultivateurs de ganja dans le jardin risquent de l’avoir dans l’os.

Heureusement, le cannabis est une petite plante vigoureuse. Et elle se porte bien dans une échelle de température étonnamment large. Des moyennes entre 25 et 30 degrés Celsius sont idéales pour une croissance maximale, mais ce n’est pas seulement la taille du plant qui compte. Les cultivateurs de weed chevronnés utilisent les conditions météorologiques pour maximiser la teneur en THC d’une plante. Mais aussi d’autres cannabinoïdes et terpènes parfumés. Ce n’est qu’alors que nous pourrons récolter le vrai cannabis de plein air ! Celui qui aura grandit naturellement sous les rayons du soleil !

meilleure météo cannabis

La meilleure météo pour le cannabis à chaque étape du cycle de vie

Depuis la première étape de la germination jusqu’à l’acte final du cycle de vie du cannabis, les dieux de la météo peuvent être nos alliés les plus puissants, mais aussi nos adversaires les plus redoutables. Tout dépendra en partie des connaissances et des compétences des producteurs. Et nous allons nous faire un plaisir de vous donner quelques conseils judicieux !

Pour les semis et les plantes au stade végétatif, les températures diurnes devraient idéalement se situer entre 20 et 30 degrés. Au stade de la floraison jusqu’au moment de la récolte, des températures entre 18 et 26 degrés sont parfaites. À ce stade, des températures plus élevées entraînent la dégradation des cannabinoïdes et des terpènes qui s’accumulent dans les trichomes des boutons floraux. Il en résultera en fin de compte un cannabis moins aromatique et moins puissant.

La nuit, les températures devraient être inférieures d’environ huit degrés aux moyennes diurnes, quels que soient les stades de floraison ou de croissance. Ces baisses de température forcent la plante à se détendre et à respirer, littéralement. Cependant, les écarts  de température entre le jour et la nuit ne doivent pas être trop drastiques, car cela pourrait provoquer des niveaux de stress nocifs.

Cela vous semble-t-il un idéal utopique ? Eh bien, vous n’avez que partiellement raison… Certes, nous ne pouvons pas contrôler la météo, et les producteurs de cannabis en plein air ont besoin de tirer le meilleur parti de ce que les déités météorologiques veulent bien leur accorder. Seule la culture en intérieur nous permet d’ajuster et de contrôler tous les paramètres pour le niveau de perfection recherché. Pourtant, même les jardiniers en extérieur ont une marge de manœuvre. Comme mentionné précédemment, le cannabis est une petite espèce robuste : en théorie, vous pourriez même la cultiver dehors en hiver.

cultiver weed en extérieur climat

Quelles températures les plantes de marijuana peuvent-elles supporter ?

En fait, le cannabis est assez facile à cultiver à l’extérieur. C’est une plante résistante capable de supporter le froid aussi bien que le temps chaud. Tant que les températures resteront entre 15 et 30 degrés Celsius, elle continuera à pousser et à fleurir. Et même si les températures chutent ou s’élèvent au-delà de ces limites, il n’y a pas de quoi paniquer dans l’immédiat. Les plantes de cannabis ne meurent pas si facilement ; le mauvais temps peut réduire leur masse florale globale en dessous de leur potentiel maximal, mais dans la plupart des cas, elles seront toujours récoltables en fin de saison.

Quels sont les effets de la chaleur, du froid ou de la pluie sur la weed ?

Bien sûr, les conséquences des effets climatiques dépendent du stade de développement d’une plante. Lors d’une chaleur estivale inattendue, la photosynthèse a tendance à ralentir tandis que la production de THC diminue. La chaleur accélérera également l’évaporation ou la dégradation des terpènes, ce qui fera perdre aux bourgeons une partie de leur saveur. De plus, des températures élevées peuvent nuire à la qualité de la texture des bourgeons en les rendant moins pleins et moins compacts. Il est donc clair qu’un temps chaud ne crée pas nécessairement les meilleures conditions de culture pour le cannabis.

Un temps humide sur une longue durée peut également nuire aux plantes de cannabis. Trop de pluie fait que les graines autoflorissantes restent à leur stade végétatif plus longtemps, en refusant de passer automatiquement à la floraison. Toute souche a alors un risque augmenté de pourriture des racines, tandis que les bourgeons peuvent facilement être affectés par des problèmes fongiques.

le meilleur temps cannabis
Un temps humide est favorable aux champignons…

Le froid, cependant, est probablement le climat le plus craint par les producteurs. Les températures diurnes inférieures à 15 degrés ralentiront ou arrêteront tous les processus de métabolisme et de croissance. Si la chute est inférieure à 13 degrés, certaines souches peuvent même entrer en état de choc. Une fois le soleil de retour, les plantes auront besoin d’un certain temps pour récupérer avant de continuer à produire leurs boutons floraux.

Cependant, ne vous inquiétez pas trop d’une nuit de gelée légère : il est peu probable que cela se révèle fatal. Pourtant, même un bref coup de froid peut endommager les feuilles et les branches, les rendant jaunes ou même brunes. Dans l’ensemble, il est certainement payant de garder un œil sur les prévisions météorologiques. S’il y a un risque de gel, il est temps d’intervenir.

Meilleure protection du cannabis contre les intempéries

Chaleur

Les étés peuvent devenir chauds, même dans le nord des Pays-Bas. Pensez-y quand vous décidez du spot où vous allez planter vos graines de cannabis. Vous pouvez protéger vos plants de la canicule en vous assurant qu’ils aient de l’ombre (évitez les endroits où le soleil de midi est brûlant) ou utilisez un filet d’ombrage. Evidemment, donner suffisamment d’eau est tout aussi essentiel. Un vieux truc de jardinier est de mettre de la paille autour du pied de la plante pour limiter l’évaporation d’eau. Evitez d’utiliser de l’écorce d’arbre qui pourrait perturber le PH du sol.

protéger l'herbe du froid et sécheresse
Un vieux truc de jardinier

Froid

Peut-être que le printemps n’est pas aussi clément que vous le pensiez. Faire germer les graines à l’intérieur sur le rebord de la fenêtre ou dans une serre est une bonne idée. Avant de planter vos graines à l’extérieur, il est recommandé de faire démarrer les semis à l’intérieur pour les protéger des gelées de printemps quand elles sont encore à un stade de développement très vulnérable. Si le début du mois de mai est plus froid que prévu, une légère couche de paille peut suffire à préserver vos plants.

Pluie

Généralement la pluie est l’amie du cultivateur de cannabis, tant qu’il ne s’agit pas de pluies diluviennes. Un bon drainage est essentiel. Bien que ce soit plus facile en pots qu’en pleine terre, vous pouvez installer un drainage efficace avec un bon mélange de terreau, compost, et des granulés de perlite. N’oubliez pas non plus que les pots doivent être troués afin d’éviter à l’eau de stagner au fond. Ce qui pourrait provoquer  le pourrissement des racines.

Humidité atmosphérique

Le taux d’hygrométrie (pourcentage d’humidité dans l’air) est aussi un élément à observer de près. Est-ce que l’atmosphère dehors devient chaude et humide ? Il est temps de calmer votre routine d’arrosage par rapport aux jours secs. Retirez si possible les auvents pour laisser la brise circuler librement. Un peu de pruning en particulier les techniques de défoliation peut aider vos plants mais n’insistez pas trop, les feuilles sont nécessaires pour capter la lumière.

Et faites attention si les soirées et les petits matins sont parfois brumeux à la fin de l’été  ! Vérifiez qu’il n’y ait pas de pourriture des bourgeons et si nécessaire secouez légèrement vos plants pour enlever la condensation lors de votre tour d’inspection du matin.

Vent

Le vent est aussi un allié du cultivateur. Une brise légère fait partie du temps idéal pour le cannabis. Surtout pendant la floraison quand les bourgeons ont besoin d’être éventés pour éviter les champignons de s’installer. Cependant, faites attention aux orages. Gardez vos cultures à l’abris des coups de vents estivaux. Et n’oubliez pas que les vents forts viennent généralement du sud-ouest. Si une tempête est annoncée, rentrez vos pots à l’intérieur avant que le temps se gâte. C’est aussi une bonne idée de renforcer vos jeunes plants avec des tuteurs en bambous le long des tiges (attention aux racines  !), et si possible avec du câble de jardinage pour une protection supplémentaire contre les bourrasques.

meilleur temps cannabis marijuana

Pot ou pas ?

La meilleure option avec des conditions météorologiques instables est de faire pousser votre cannabis en pot plutôt qu’en pleine terre. Les pots sont faciles à déplacer permettant que vos plants soient toujours exposés aux meilleures conditions. Aussi bien au soleil qu’à l’ombre. Et si vraiment la météo se dégrade, vous pouvez au pire toujours les rentrer temporairement à l’intérieur.

Le gros inconvénient des cultures en pot est le risque d’assèchement du sol. Cependant, en gardant un œil sur les niveaux d’humidité vous éviterez ce problème. Vérifiez régulièrement l’humidité en mettant vos doigts dans la terre. Comme déjà indiqué, le drainage est meilleur en pleine terre. Les patchs de culture végétaux  permettent aussi de planter facilement des plantes alliées, bien que le même résultat puisse être obtenu dans une cuve de mortier.

Un autre aspect à considérer est la sécurité  : un pot est toujours plus facile à voler. Alors soit vous les cachez bien, ou alors vous commencez vos plantations en creusant des douves tout autour et vous y mettez des crocodiles.

Comme vous le voyez, tout le monde peut faire pousser du cannabis dans à peu près tous les climats. Cette belle plante robuste s’en sort très bien et avec un peu d’aide et les dégâts dus aux intempéries sont faciles à éviter. Ne vous laissez pas arrêter par le vent, la pluie ou la chaleur pour vos cultures en extérieur. Vous avez toujours une bonne chance de faire une récolte satisfaisante quelle que soit la météo.

Les meilleures récoltes de cannabis, même par mauvais temps

Dans la plupart des pays, le stade final de la saison de culture de weed se passe rarement dans les conditions météorologiques idéales. Un automne précoce et brumeux, ou un été pluvieux peuvent être fatals pour vos chers petits plants de ganja. Assurez-vous d’empêcher votre culture d’être gâchée avant le finish  ! Ce blog vous donne des infos et astuces utiles pour protéger vos cultures juste avant la coupe, même si la météo vire au vinaigre  !

Ceci étant dit, tous les cultivateurs qui savent apaiser les Dieux de la Météo peuvent bénéficier d’un bon départ de la saison en extérieur. Avec de bonnes préparations, un peu de connaissances techniques de nos blogs de culture et le bon planning, vous êtes prêt pour exercer vos petits doigts verts. Il est temps de commander vos meilleures graines de cannabis dans notre boutique en ligne. Alors allons-y, c’est parti pour la nouvelle saison de culture  !

Commander vos graines de la meilleure qualité