Influence du THC sur l’Effet High du Cannabis

 

C’est juste un autre des mystères fascinants de la vie : la myriade d’effets de certains composés issus des plantes comme le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol). Mais il est surtout connu pour sa capacité à provoquer un effet high chez les humains et aussi chez les animaux. Malgré l’enchantement, nous avons quand même une idée précise de ce qui se passe dans le cerveau et au-delà quand nous sommes high ou stone. Le THC interagit avec certains récepteurs dans tout le corps, influençant des processus tels que les émotions ou la perception de la douleur. Même si vous n’avez jamais plané et que vous n’en voyez pas l’intérêt, vous pouvez toujours vous demander à quoi cela pourrait ressembler. Dans ce blog, nous vous donnons un aperçu de ce que signifie être high et l’influence du THC sur l’effet high du cannabis.

THC et biologie du cerveau

Notre cerveau est constitué de cellules nerveuses (neurones) qui se transmettent des informations, ainsi qu’à certaines cellules musculaires et glandulaires. Des études récentes soulignent que les humains ont chacun plus de 86 milliards de neurones ! Les cellules cérébrales communiquent au moyen de neurotransmetteurs produits par le cerveau. Les neurotransmetteurs transmettent des messages en se connectant à des molécules appelées récepteurs endocannabinoïdes.

Notre corps génère ses propres endocannabinoïdes chaque fois que notre équilibre interne est perturbé. Cet état naturel d’équilibre entre tous les différents processus du corps est appelé homéostasie. Notre équilibre peut être perturbé par des facteurs externes comme le froid ou la chaleur ainsi que par des facteurs internes comme le stress, une inflammation, la douleur ou la peur. Lorsque cela se produit, nos endocannabinoïdes contactent nos récepteurs endocannabinoïdes pour essayer de rétablir l’équilibre. Nous appelons cette interaction entre les récepteurs et les endocannabinoïdes le système endocannabinoïde (SEC). Curieusement, ces endocannabinoïdes sont très similaires à un autre type de cannabinoïdes, qui sont produits par la plante de cannabis.

THC et le système endocannabinoïde

Le THC est un cannabinoïde végétal : un phytocannabinoïde. Notre corps y réagit de la même manière qu’il le ferait aux endocannabinoïdes. En d’autres termes, le corps considère le THC (et les autres cannabinoïdes du cannabis) comme le sien. Cela signifie que le THC des plantes de weed peut également se lier aux récepteurs du SEC. Deux de ces récepteurs sont :

  • Récepteurs CB1 situés principalement dans le cerveau et le système nerveux périphérique ;
  • Récepteurs CB2 situés dans le système immunitaire et les tissus environnants dans tout le corps.
  • thc high effects marijuana seeds
  • Lors de la consommation de cannabis, les (phyto-) cannabinoïdes se connectent à ces deux types de récepteurs. C’est pourquoi le THC peut avoir toutes sortes d’effets sur nous, tout comme d’autres cannabinoïdes, notamment le CBD, le CBN, le CBG et le THCV. L’effet anti-inflammatoire du cannabis, par exemple, est dû aux connexions des récepteurs CB2. L’influence du THC sur l’effet du cannabis s’explique par la similitude de la substance avec le neurotransmetteur anandamide. C’est l’une des raisons pour lesquelles le cannabis peut provoquer un sentiment d’euphorie, tout comme l’anandamide.

Effets du THC sur le cerveau

  • Le cannabis contient une variété de cannabinoïdes, mais le THC produit bon nombre les effets psychoactifs spécifiques d’un effet high via le SEC. D’autres cannabinoïdes ainsi que des flavonoïdes et terpènes végétaux ajoutent leur propre touche à l’expérience grâce à l’effet d’entourage. Chaque effet unique est renforcé en fonction de la composition d’une souche de cannabis et des traits de personnalité du consommateur. Le CBD peut par exemple influencer l’intensité de l’effet du THC. L’effet spécifique dépend de quel récepteur CB est activé dans le cerveau ; en particulier par le THC. Quelqu’un qui consomme du cannabis peut en faire l’expérience à la fois mentalement et physiquement.
  • Les récepteurs CB1 sont répartis dans tout le cerveau et le système nerveux au sens large. Les effets du THC varient selon l’emplacement exact des récepteurs.

thc effects brain

Comment fonctionne le THC dans le cerveau

  1. Néocortex : Le néocortex est impliqué dans des pensées, des sentiments et des mouvements complexes. L’impact du THC sur cette partie du cerveau modifie la façon dont nous pensons, jugeons et ressentons ;
  2. Ganglions de la base : cette partie du cerveau aide à planifier vos actions et à initier le mouvement. Ici, le THC peut retarder le temps de réponse ;
  3. Nucleus accumbens : Cette structure cérébrale contrôle la motivation et les récompenses. C’est là que le THC provoque le sentiment d’euphorie que beaucoup de gens recherchent dans le cannabis ;
  4. Hypothalamus : contrôle l’appétit et la libido. La liaison du THC aux récepteurs locaux peut augmenter les envies de nourriture et de sexe ;
  5. Amygdale : cette partie du cerveau régit les émotions comme l’anxiété et l’évitement de la douleur. Ici, le THC peut provoquer de la paranoïa et de l’anxiété ;
  6. Hippocampe : Cette structure cérébrale traite et stocke de nouvelles informations. L’hippocampe régit l’apprentissage. L’un des effets du THC ici est une efficacité réduite de la mémoire à court terme ;
  7. Tronc cérébral : Le tronc cérébral relaie les messages entre le cerveau et la moelle épinière. La liaison du THC à ces récepteurs peut réduire les sensations de nausée ;
  8. Cervelet (cerveau postérieur) : coordonne l’équilibre physique et le mouvement. L’effet du THC sur les récepteurs de cette zone peut réduire le contrôle des mouvements ;
  9. Moelle épinière : la moelle épinière transmet les messages du cerveau au reste du corps. Lorsque le THC se connecte aux récepteurs situés ici, il peut modifier la perception et la sensibilité à la douleur.

Les effets du THC sur le high

L’expérience d’un high au cannabis est personnelle et subjective. Chaque variété de cannabis affecte tout le monde différemment à différents moments. Les effets du THC dépendent fortement de la sensibilité de votre propre SEC, de la méthode d’utilisation du cannabis (fumer, vapoter ou comestibles), du dosage, des expériences antérieures ou des attentes. De plus, les cannabinoïdes sont biphasiques, ce qui signifie qu’ils n’ont qu’un espace limité d’effets positifs. Utilisez-en trop peu et vous ne remarquerez aucun effet. En prendre trop, cependant, risque de surcharger votre SEC. Cela peut vous rendre nauséeux, étourdi ou paranoïaque, par exemple. C’est pourquoi il est sage de connaître votre dose personnelle idéale – au cas où vous souhaiteriez tenter l’expérience.

Effets du THC : bonne dose et bonne humeur

Une fois que vous avez déterminé cette dose personnelle, le cannabis peut avoir un effet positif sur votre humeur. Les expériences varient en intensité : vous pouvez vous sentir à l’aise et détendu ou à l’extrême être submergé par un sentiment d’euphorie et la joie. N’oubliez pas que tout effet de cannabis en THC est subjectif : vous ne pouvez pas vraiment prédire comment vous réagirez personnellement. Comme mentionné, votre humeur de base et la configuration de votre SEC sont ici des facteurs clés. C’est pourquoi nous vous recommandons de ne pas consommer de cannabis lorsque vous êtes de mauvaise humeur, triste ou instable. Les effets positifs du cannabis observés sur la dépression et l’anxiété ne garantissent pas qu’ils soient vérifiables dans l’absolu.

cannabis stoned high thc effects

Chaque variété a des effets différents

La composition de variétés de cannabis spécifiques détermine votre expérience du high. Par exemple, la distinction (grossière) entre les variétés de cannabis indica et sativa peut être utile à savoir. Des composés comme le CBD et les terpènes affectent également fortement un effet high et toutes les émotions sous-jacentes.

Le THC peut vous mettre de bonne humeur, il peut aussi stimuler votre créativité, vous donnant envie de peindre, d’écrire ou de faire de la musique. Vous pourriez également ressentir le besoin de vous engager dans des conversations philosophiques sur le sens de la vie. Et nous n’évoquons même pas toutes les raisons d’utiliser ou de cultiver de l’herbe médicinale… Pourtant, cela ne veut pas dire que tout le monde devrait consommer du cannabis : en fin de compte, le choix vous appartient !

Gérer les effets du THC de manière responsable

Peu importe à quel point les effets d’un high de THC peuvent sembler intéressants, vous gardez toujours le contrôle de ce que vous ferez et ne ferez pas. Ne laissez jamais les autres vous convaincre de consommer du cannabis et soyez toujours honnête envers vous-même et les personnes qui vous entourent. Il y a beaucoup plus à dire sur l’usage responsable du cannabis, nous devrons y revenir dans d’autres blogs. Au moins maintenant, vous en savez plus sur les effets du THC sur le cerveau, les sentiments, la perception et tout ce qui y est associé.

Vous pouvez en savoir plus sur les effets spécifiques de nos variétés de cannabis dans la description de nos graines de marijuana dans la boutique en ligne.