10 conseils pour rouler le meilleur joint de tous les temps (PARTIE 2)

Si vous n’avez jamais vraiment roulé ou fait un gros joint – essayez ! Après tout, vous n’apprendrez à le faire qu’en le faisant vous-même. Il ne sera pas surprenant que la façon dont vous roulerez votre joint, soit d’une grande importance pour la façon dont il finit par être fumé. Utilisez les 5 conseils de ce blog et ceux de notre blog précédent, pour pratiquer vos talents de rouleur de joints. Avant même de vous en rendre compte, vous impressionnerez vos amis en tant que ” le gars ” ou ” la fille ” qui roule les meilleurs joints du groupe.

Dans l’article précédemment publié, nous avons couvert 5 conseils pour vous permettre de rouler le meilleur joint. Nous avons couvert quelques bases, comme la façon de préparer votre cannabis et de l’étaler parfaitement pour obtenir le meilleur flux d’air. Bien que nous n’ayons pas couvert la partie technique. Comment rouler le joint parfait ?

6. PRENEZ VOTRE TEMPS

Rouler le joint parfait exige un haut niveau de précision, surtout si vous n’avez pas beaucoup d’expérience. Logiquement, il y a un certain nombre d’étapes différentes à suivre avant que votre joint soit roulé serré, mais pas au point que le papier se déchire. Ce procédé devient cependant plus facile lorsque vous prenez tout le temps nécessaire. Ne laissez personne vous presser, prenez votre temps et continuez.

Prenez tout le temps qu’il vous faut pour rouler le joint parfait ! [Photo de Panos Sakalakis sur Unsplash]

Assurez-vous que vous avez bien réparti l’herbe sur toute la longueur de votre papier et utilisez un embout filtrant ferme. Cela facilite l’enroulement d’un joint serré. D’abord, roulez l’herbe plusieurs fois avant de la ” fermer “. Cela donne au joint un peu de tenue et facilite la finalisation.

7. Tendu à l’extrémité

L’une des choses les plus importantes à laquelle il faut penser quand on roule le meilleur joint qui soit, c’est de le rouler serré à l’extrémité. La dernière chose dont vous avez besoin est que la pointe ne tombe pas lorsque vous tassez votre joint avec un stylo ou un autre objet fin. Une pointe bien roulée aide aussi à rouler le reste du papier. Dès que la pointe est rentrée, le reste, c’est du gâteau – ou plutôt du papier.

mascotte active filter for joint
Si vous roulez un joint trop lâche à la pointe, il peut tomber !

Pour éviter que le papier ne se plie à la pointe, gardez-le entre votre doigt et la pointe du filtre sur une main. De l’autre main, redressez doucement le papier. Cela devrait suffire pour rouler la pointe. Ça ne marche pas ? Retournez à l’étape 5 du dernier article et assurez-vous que le cannabis est bien étalé.

8. Emballez tout

Le joint parfait doit être bien emballé. Il ne doit pas y avoir d’endroits vides dans le joint qui pourraient nuire à une expérience de fumette en douceur. Ou, dans le pire des cas, peut vous faire casser votre joint. Cela assure également que le cannabis est bien réparti et emballé de manière à fournir le meilleur flux d’air désiré. On peut apprécier un joint à tirage léger alors qu’une autre personne préfèrera un joint qui nécessite un tirage plus puissant.

pack joint roll tip
Emballez le joint avec n’importe quel objet, tant que vous ne l’emballez pas trop serré ! [Image par keytocannabis.com]

Pour obtenir un joint parfaitement serré, tapez d’abord votre joint (côté pointe vers le bas) sur une table ou un autre objet dur. Quelques tapotements aideront la gravitation à parfaire l’étalement de l’herbe dans le papier à rouler. Ensuite, vous pouvez utiliser un stylo, un crayon, un filtre de cigarette ou tout autre petit objet pour pousser doucement le cannabis vers le bas jusqu’au bon niveau d’étanchéité pour correspondre à vos désirs personnels de « toke ». Si vous êtes culotté, utilisez cet objet pour plier le papier restant sur le plat supérieur. Pourquoi? Parce que c’est cool! Ne tournez jamais le haut, car cela gênera un bon allumage plus tard.

9. Moins de papier = plus de saveur

Vous ne le savez peut-être pas, mais le papier dans lequel vous roulez votre joint affecte également le goût de celui-ci. C’est pourquoi nous fumons en utilisant des papiers à rouler spécialement conçus à la place d’un vieux journal, et de préférence sans chlore. Mais même les papiers à rouler les plus fins que nous utilisons contiennent davantage de papier que ce dont nous avons besoin pour la quantité d’herbe que nous roulons.

rolling paper inside out
Pour rouler votre joint à l’envers, assurez-vous de commencer par disposer le papier de la bonne façon. [Image par keytocannabis.com]

C’est pourquoi il est conseillé de rouler à l’envers, ou de faire un “back-roll”. Avec cette méthode, vous pliez le pli naturel du papier à rouler dans l’autre sens ; et vous roulez votre joint avec le côté collant vers vous. Lorsque vous roulez dans le papier, vous devez lécher le papier à rouler pour mouiller le côté collant. Ensuite, on replie le rabat inutile, on le rend bien humide au niveau du pli et on l’arrache doucement. Cela demande un peu d’entraînement, mais ça en vaut la peine!

10. UTILISEZ LA BONNE HERBE

Le meilleur joint de tous les temps commence évidemment par la meilleure herbe de tous les temps ! Achetez-la dans un bon coffee shop ou mieux encore, cultivez-la à la maison. De la fleur hachée aux concentrés, quelle que soit la source, assurez-vous qu’elle est de bonne qualité pour garantir un bon goût du joint et un effet agréable.

Il est évident que la meilleure façon de garantir la qualité de l’herbe que vous fumez, est de la cultiver vous-même. Cultiver votre propre cannabis est assez facile, et vous serez plus satisfait de votre récolte à consommer.

Commencer à planter