Hash et Herbe : les Différences

De manière générale, lorsque les gens parlent des différences entre le hasch et l’herbe, ils prétendent que le hasch les rend somnolents tandis que l’herbe a tendance à leur donner un high plus actif. Mais est-ce vraiment si simple ? Et quelle est exactement la différence entre l’herbe et le hasch ? Ce blog va éclairer vos lanternes.

Qu’est-ce que l’herbe ?

Commençons par le début : que sont exactement l’herbe et le hasch ? Dans la plupart des régions du monde, l’herbe, également connue sous le nom de cannabis ou de marijuana, évoque les bourgeons floraux des plants de cannabis femelles. Ces boutons floraux sont également connus sous le nom de colas.

Comment l’herbe est-elle fabriquée ?

Au fur et à mesure que les plantes de cannabis progressent dans leur cycle de vie naturel, leurs bourgeons deviennent plus gros et plus puissants. Les spécimens femelles font tout ce qu’ils peuvent pour être pollinisés par les mâles. Cependant, toute personne qui cultive de l’herbe essaiera d’empêcher une telle pollinisation. En effet, la pollinisation incite les femelles à produire des graines plutôt que des composés de cannabis plus actifs. En fin de compte, les boutons floraux contiennent du THC, du CBD, divers cannabinoïdes et des terpènes. Tous ces composants se combinent pour produire un effet stoned ou high.

Ces effets varient selon les souches et les applications récréatives ou médicinales d’un high. Le cannabis peut être consommé contre la douleur, l’insomnie, la dépression ou les nausées, par exemple. C’est pourquoi tant de gens décident de cultiver leur propre herbe – c’est en fait assez facile si vous savez comment vous y prendre.

cannabis weed

Les boutons floraux femelles atteignent leur plein potentiel après une floraison d’environ huit à douze semaines. Comme vous pouvez le voir à leurs trichomes scintillants, les têtes sont maintenant prêtes à être récoltées. Après cela, les colas doivent sécher pendant environ deux semaines, puis continuer à durcir dans des bocaux en verre. Cette procédure s’appelle le curing : un moyen important de s’assurer que l’herbe est prête à consommer. Les terpènes qui produisent l’arôme d’une variété atteignent leur potentiel maximal et les effets de l’herbe se renforcent également. Au final, cela donne des têtes vertes fermes, séchées et parfumées prêtes à être consommées. C’est l’herbe telle que nous la connaissons depuis des années.

Excellente herbe issue des meilleures graines de cannabis

Il existe un grand nombre de variétés de cannabis. Les coffeeshops néerlandais et les distributeurs d’autres pays vendent du cannabis de qualité variable. Cependant, de plus en plus de gens préfèrent cultiver leur propre herbe. Les têtes séchées sont soit fumées, soit vaporisées, soit transformées en comestibles ou en huiles. L’herbe peut être divisée en variétés indica ou sativa, ou en variantes haze ou kush. Certains types de weed provoquent un buzz corporel, tandis que d’autres types ont tendance à se concentrer davantage sur les effets mentaux d’un buzz cérébral. Mais en fin de compte, tout dépend de la génétique. La meilleure herbe (et hasch !) est cultivée à partir des meilleures graines de cannabis au monde.

Qu’est-ce que le hashish ?

Le hasch, parfois appelé « haschich » ou « haschisch », est une forme raffinée des trichomes que l’on trouve sur les boutons floraux que nous appelons l’herbe. Le mot vient de l’arabe, où « haschich » (حشيش) signifie chanvre en poudre. La méthode de production est l’une des principales différences entre l’herbe et le hasch. Le hasch est produit en séparant la résine des autres matières végétales présentes dans les bourgeons de cannabis. Cette adaptation peut être effectuée par différents moyens. Certaines des traditions de fabrication de hasch les plus célèbres proviennent d’Inde, du Maroc et d’Afghanistan.

hash weed

Comment est fabriqué le hasch ?

En Afghanistan et au Maroc, le hasch est produit en pilant et en tamisant la fleur de cannabis séchée en garda ou en kief. Le kief est une poudre fine très riche en trichomes. Comme mentionné ci-dessus, ces trichomes contiennent les cannabinoïdes qui provoquent les effets (psychoactifs et autres). Le kief est ensuite chauffé pour créer la substance collante caractéristique de couleur jaune verdâtre à brun foncé. Le hasch indien est fabriqué différemment. Ici, les trichomes sont séparés des bourgeons frais en les faisant rouler entre les paumes des mains. Finalement, seule la résine brune collante reste sur la peau des mains, qui est ensuite roulée en boules. Dans la tradition marocaine, en revanche, le hasch est pressé à froid jusqu’à ce que le kief se solidifie en un produit compressé collant. Cela deviendra éventuellement un bloc de hasch tel que nous le connaissons en Europe.

Comme vous pouvez le constater, la fabrication de hasch est une activité qui prend du temps. En fait, c’est un artisanat traditionnel et une forme d’art qui s’est perfectionné au cours des siècles. Ces procédures complexes donnent un produit au goût complètement différent et souvent plus concentré que les bourgeons séchés utilisés pour le produire. Cela explique pourquoi le hasch est généralement plus cher que l’herbe : il faut simplement plus de temps et de ressources pour le fabriquer !

Pour les cultivateurs modernes, le hasch peut être un véritable régal gourmet ou simplement un produit exclusif de la récolte finale. Fabriquer votre propre hash peut se faire de différentes manières, mais c’est un sujet pour un autre blog.

hashish cannabis

Consommation d’herbe et de hasch

L’herbe peut être fumée en broyant les bourgeons séchés en petits morceaux, après quoi elle peut être fumée pure ou combinée avec du tabac.

Le hachish doit être émietté en petits morceaux ou roulé en une fine barre s’il est suffisamment mou. Il peut ensuite être roulé dans un joint avec du tabac. Contrairement à l’herbe, le hasch ne peut pas être fumé sans tabac ou produits similaires dans un joint.

Les connaisseurs peuvent également choisir de faire preuve de créativité et de consommer de l’herbe ou du hasch en utilisant des produits comestibles, un bang ou un Weezy, par exemple. Ce sont en fait des manières plus pures de consommer de l’herbe et du hasch puisqu’elles ne nécessitent pas l’ajout de tabac.

Différence d’effets entre l’herbe et le hasch

Après avoir lu ce qui précède, vous commencerez peut-être à vous interroger sur la vieille hypothèse selon laquelle le hasch a tendance à produire des effets « stoned » alors que l’herbe a tendance à rendre les consommateurs « high ». Eh bien, devinez quoi : vous avez raison de le faire !

Se sentir « stoned » fait généralement référence à un buzz corporel, accompagné de sensations de détente et de douceur dans le corps et l’esprit. Être « high » a tendance à impliquer plus de sensations énergétiques, et stimuler la créativité et des expériences plus « trippantes », souvent interprétées plutôt comme un buzz mental.

Comme vous l’avez peut-être deviné, le hasch et l’herbe peuvent être fabriqués à partir des mêmes variétés. Les niveaux relatifs de cannabinoïdes restent les mêmes pour les deux produits, bien que leurs concentrations soient différentes. Le hasch a tendance à être plus concentré et donc plus puissant. La principale différence entre l’herbe et le hasch est la concentration plus élevée de ce dernier, qui rend la saveur et les effets encore plus distincts.

L’idée que le hasch et l’herbe produisent des effets différents par définition s’avère donc être un peu un mythe urbain. Pourtant, il n’est pas difficile de voir d’où cela vient. Le hasch traditionnel (souches) a tendance à contenir des niveaux élevés de CBD. Cela indique que les différences présumées entre l’herbe et le hasch classique sont davantage déterminées par les ratios CBD:THC que par les seuls pourcentages de THC. Le CBD est le cannabinoïde qui peut dans une certaine mesure atténuer les effets du THC. Dans un sens, le CBD a tendance à apaiser l’esprit tandis que le THC le stimule.

Le hash primé fabriqué avec nos génétiques Fatkid’s cake

Haschisch ou herbe : une question de goût ?

Jadis, les gens avaient de la chance s’ils pouvaient choisir entre l’herbe et le hasch. Aujourd’hui, une incroyable gamme de variétés de cannabis sont disponibles pour satisfaire les préférences de chacun. À l’époque, le hasch était généralement importé et fabriqué à partir de variétés traditionnelles. Il était alors facile pour les connaisseurs d’anticiper les effets stoned. De nos jours, les consommateurs ont plutôt tendance à se perdre dans toutes les variétés et options proposées par le marché. C’est pourquoi il est généralement préférable de se concentrer sur les valeurs de THC et de CBD des variétés disponibles pour faire un choix éclairé. Les souches riches en THC commencent généralement à environ 15% de THC. Cependant, si ces souches contiennent également 2% de CBD, les effets du THC ont tendance à être plus faibles en conséquence.

weed cannabis hash

Les variétés de cannabis et de hash

De plus, les variétés de cannabis et de hasch à dominance sativa ont tendance à produire des effets plus énergétiques que les variétés à dominance indica. Ensuite, on trouve toute une gamme de cannabinoïdes et de terpènes moins importants qui ajoutent leur nuance particulière grâce à l’effet d’entourage. C’est pourquoi les variétés d’Amsterdam Genetics indiquent toujours leurs pourcentages de CBD et de THC ainsi que d’autres composants dans leur catalogue de graines de cannabis. Demander ces pourcentages est parfaitement acceptable aussi dans les officines. N’importe quel bon Bud tender pourra vous en dire plus à leur sujet.

hashish hasheesh

Bien sûr, le dosage est également un facteur décisif dans l’effet de tout type d’herbe ou de hasch. De plus, la puissance varie entre les récoltes et chaque plante individuelle. Donc même les cultivateurs dévoués ne peuvent pas prédire le résultat exact à l’avance. C’est le charme des produits naturels, comme l’herbe et le hasch ; heureusement, ce n’est pas le choix qui manque. Nous avons tellement de bonnes génétiques parmi lesquelles choisir ! Et peu importe si le verdict final est en faveur du hasch ou de l’herbe.