mould on cannabis

Prévention De La Moisissure Du Cannabis

Peu de choses sont aussi décevantes que de voir ses plants de cannabis ou sa réserve d’herbe gâchés par la moisissure. Les infections fongiques peuvent affecter les plantes pendant leur croissance et leur floraison, mais aussi après  la récolte. Vous pouvez cependant éviter ces déceptions majeures. Ce blog vous en dit plus sur les différents types de fongus qui peuvent affecter l’herbe ainsi que sur la manière d’empêcher la moisissure du cannabiss de ruiner votre culture – ou vos poumons !

Comment Repérer La Moisissure Du Cannabis ?

La moisissure sur les plants de cannabis ou sur les bourgeons récoltés peut vraiment gâcher la journée d’un cultivateur. De plus, elle peut représenter un réel danger pour la santé lorsqu’elle est inhalée. Il est donc extrêmement important de vérifier régulièrement si votre herbe est touchée par le moisi et si elle propre à la consommation. Vous pouvez vérifier en regardant de près et grâce à votre odorat. Les indices suivants devraient vous alerter :

  • De minuscules taches noires sur les bourgeons. Ce sont généralement les premiers signes d’une infection par un champignon ;
  • Des taches jaunes, brunes ou grises et pelucheuses signifient qu’une infestation de moisissure est en cours ;
  • Odeur désagréable : les plantes affectées par la moisissure ont tendance à être nauséabondes, et c’est pourquoi votre odorat est un détecteur important. Si le cannabis commence soudainement à sentir la sueur ou l’urine, il est temps d’abandonner votre culture ou de jeter votre réserve de cannabis.

Il est recommandé d’examiner le cannabis pour détecter la présence de moisissures dans un endroit bien éclairé. La lumière naturelle du jour n’est pas optimale ; essayez plutôt d’utiliser la lampe de poche de votre téléphone portable ou sous une lampe (de culture) puissante. Assurez-vous que toutes les couleurs sont visibles et inspectez les bourgeons sous tous les angles. L’utilisation d’une loupe est idéale pour être sûr de ne rien rater.

Si vous découvrez que votre herbe est infestée de champignons, la meilleure chose à faire est généralement de vous débarrasser de la plante, illico presto. Vous vous demandez peut-être si c’est vraiment nécessaire – eh bien, oui, ça l’est. Fumer du cannabis moisi peut endommager vos poumons et générer de graves problèmes de santé. N’essayez donc pas d’enlever la moisissure ou de retirer les parties affectées d’un plant de cannabis. Dès que vous remarquez de la moisissure sur un plant, tout le plant est touché, même si ça ne se voit pas. Ne prenez pas de risques pour votre santé !

pourriture du bourgeons cannabis
Pourriture du bourgeon ou Botrytis

 Types De Moisissures Du Cannabis

Trois types de moisissures ou de champignons sont couramment trouvés sur le cannabis.

Pourriture du bourgeon (Botrytis cynerea)

La pourriture des bourgeons est le problème de moisissure du cannabis le plus courant, qui a tendance à apparaître sur les plantes en fleur plutôt que sur les colas récoltés. Vous pouvez reconnaître la pourriture des bourgeons à leur couleur grise, noire ou brune. Ce processus se produit de l’intérieur vers l’extérieur, ce qui signifie que vous ne le découvrirez probablement que quand il sera trop tard pour sauver votre plante.

Aspergillose

L’aspergillus, en revanche, est l’infection fongique la plus courante à surveiller après la récolte. Les spores en suspension dans l’air peuvent devenir un véritable problème pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Ce champignon peut provoquer une aspergilose qui peut se propager aux poumons et au cerveau. Même s’il s’agit d’une maladie rare, c’est la principale raison de ne jamais fumer de l’herbe moisie. Jamais.

Le Mildiou

Le mildiou est un champignon à propagation rapide qui peut commencer à infester n’importe quelle partie d’une plante, y compris ses feuilles ou ses tiges. Toute partie affectée par le mildiou périt. Les plantes touchées ont l’air d’avoir été saupoudrées de talc, laissant des taches blanches et grumeleuses. Si vous détectez le mildiou à temps, vous pouvez peut-être sauver vos plantes de cette menace de moisissure. Mais en général, votre plante et ses voisines sont probablement condamnées.

mildew cannabis mold

 Qu’est-Ce Qui Cause La Moisissure Du Cannabis ?

Si vous voulez éviter que le cannabis ne soit affecté par la moisissure, vous devez travailler avec diligence tout au long des phases de croissance, de floraison et de récolte, tout en faisant très attention lors du séchage et de la maturation des têtes. Les champignons aiment l’air chaud, humide et stagnant. Ces informations de base sont vos meilleures armes dans la lutte pour préserver la sécurité des plantes et des colas.

Prévention Des Moisissures En Culture Intérieure

Les cultivateurs en intérieur doivent surveiller de près l’humidité de l’air et la ventilation. Vous pouvez installer un hygromètre pour mesurer l’humidité de l’air. Les fourchettes d’humidité suivantes constituent une ligne directrice générale pour éviter la moisissure sur les cultures de cannabis en intérieur :

Phase végétative : 50-75% (viser 60%) ;

Phase de floraison : 45-60% (viser 50%)

Assurez-vous que l’air circule suffisamment tout au long de la pousse. L’utilisation de ventilateurs est très utile, tout comme le fait de diriger la croissance de votre plante en utilisant le supercropping ou des techniques similaires.

Plus le feuillage d’une plante est dense, plus le risque d’humidité est élevé et la circulation de l’air est réduite. C’est pourquoi une taille stratégique et une défoliation soigneuse peuvent contribuer à préserver le cannabis des problèmes de moisissure. De plus, nourrir vos plantes avec les bons nutriments peut les aider à devenir des individus forts et sains, capables de résister aux champignons dans les différentes phases de la culture.

Vient ensuite la méthode de séchage, de maturation et de stockage de votre récolte. Ici aussi, l’humidité élevée, la température et la circulation de l’air sont les principaux facteurs à prendre en compte.

air circulation moisissure culture intérieure cannabis

Dans l’ensemble, cependant, l’hygiène est la mesure la plus importante dans la prévention de la moisissure du cannabis. Essayez toujours de travailler avec du matériel, des vêtements et des doigts propres, et sachez qu’il est facile d’introduire des champignons de l’extérieur dans l’environnement de culture. Le fait d’avoir plusieurs tentes ou chambres de culture ne fait qu’augmenter la nécessité de prévenir la contamination croisée. Les spores fongiques sont invisibles, vous devez donc prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la moisissure de votre cannabis !

Veillez à bien nettoyer votre espace de culture après chaque culture, et à rafraîchir l’air avant d’en commencer une nouvelle. Une bonne hygiène est souvent une question de discipline, alors essayez de prendre l’habitude d’utiliser des techniques propres et soignées pour éviter la plupart des problèmes avant qu’ils ne commencent.

Éviter La Moisissure Du Cannabis En Extérieur

Lorsque vous cultivez du cannabis en extérieur, l’humidité est votre principal ennemi en matière de moisissure, généralement sous la forme de pluie (bruine) ou de brume. La partie la plus risquée de la culture est la dernière étape de la phase de floraison. À ce moment-là, la saison, en extérieur a généralement progressé vers la fin de l’été ou le début de l’automne, selon les conditions météorologiques de l’année. À ce stade, les bourgeons plus gros et plus denses constituent un habitat fongique parfait. Lisez ce blog pour savoir comment protéger votre récolte des champignons lors des dernières étapes de votre culture de cannabis en extérieur.

eau ventilation culture extérieur
L’humidité est toujours un facteur de risque

La Meilleure Façon De Stocker Le Cannabis

Si vous avez séché votre récolte de cannabis correctement, la maturation et le stockage de vos bourgeons deviennent maintenant votre principale préoccupation. Ici aussi, la moisissure du cannabis peut ruiner une réserve de l’herbe. Vous pouvez stocker le cannabis de plusieurs façons, mais toutes ne sont pas idéales pour le préserver de la moisissure.

Sacs En Plastique

Nous déconseillons fortement de stocker le cannabis dans des sacs en plastique (à fermeture éclair). Ils constituent en effet une mauvaise protection contre la chaleur, le froid ou l’humidité. Ces sachets sont plus perméables que vous ne le pensez. Les températures élevées et l’humidité rendent vos têtes de cannabis vulnérables aux champignons. De plus, les cannabinoïdes commenceront bientôt à se dégrader ce qui aura un impact direct sur la qualité des bourgeons.

Boîtes De Rangement

Vous pouvez vous procurer des boîtes de conservation spécialement conçues pour votre herbe : un rangement hermétique, étanche et résistant aux UV. Ces boîtes constituent une excellente option pour protéger le cannabis récolté contre la moisissure

Cannabis champignons prévention
Bocaux Mason – Evacuez l’air régulièrement

 Bocaux Mason En Verre

Les bocaux Mason en verre sont une alternative classique. Vous pouvez bien sûr opter pour un pot de confiture stérilisé ou un récipient en verre similaire, mais un pot Mason est un moyen éprouvé de fournir un environnement scellé, sec et propre. Le verre offre un environnement intrinsèquement hostile que les champignons ont tendance à détester. Quel que soit le bocal que vous utilisez, veillez à bien nettoyer et sécher toutes les surfaces avant de l’utiliser.

Le verre a l’avantage supplémentaire de ne libérer aucun produit chimique au fil du temps. La fermeture étanche à l’air et à l’humidité d’un bocal Mason est en plus idéal. Si vous trouvez un bon endroit frais, sombre, sec et sûr pour stocker ces bocaux, vous avez de bonnes chances de conserver votre récolte sans moisissure du cannabis pendant des mois ou plus.

Maintenez des températures inférieures à 23°C et une humidité de l’air comprise entre 50 et 60% et tout devrait bien se passer. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des détecteurs d’humidité et des absorbants pour plus de sécurité.  Pendant le stockage vos bourgeons durcissent ce qui leur donne un meilleur goût et intensifie la puissance de leurs effets. Veillez simplement à ” faire roter ” régulièrement les bocaux pour faire sortir l’air, comme nous l’expliquons dans notre blog sur le séchage et le durcissement.

Nos Meilleures Génétiques  Résistantes à La Moisissure Du Cannabis

La moisissure est un véritable fléau pour tous les cultivateurs et amateurs de cannabis. Heureusement, vous savez maintenant comment protéger votre culture, votre récolte et votre réserve d’un désastre fongique.

 graines de cannabis moisissure

Bien sûr, il existe un autre facteur crucial dans la prévention des moisissures : l’utilisation de génétiques de cannabis de première qualité ! Au cours des dernières décennies, les sélectionneurs experts ont travaillé d’arrache-pied pour créer des souches plus résistantes aux moisissures.

Profitez de cette expertise en choisissant un fournisseur de graines qui possède sa propre sélection de souches de haute qualité. Et surtout lisez les descriptions des graines pour savoir lesquelles sont les plus résistantes à la moisissure du cannabis et aux maladies. Comme vous l’avez probablement deviné, commander vos graines de cannabis chez Amsterdam Genetics est la première étape pour éviter les problèmes de moisissure dès le départ !

Choisissez Votre Souche Résistante Aux Moisissures

En fin de compte, cependant, la lutte contre les moisissures reste une partie intégrante de la culture du cannabis. Nous travaillons avec la nature après tout ; et les champignons sont une composante ancienne, respectable et inévitable de tout écosystème, y compris de votre tente de culture. Au moins, nos conseils vous donnent les connaissances dont vous avez besoin pour vous protéger, vous et vos plantes. Alors faites votre choix de graines sans tarder et commencez à cultiver !

cannabis sativa indica budsSuper Silver Haze seed

Super Silver Haze

From: 20.00