cbd to thc in stomach

Le CDB Peut-il Se Transformer En THC Dans L’estomac ?

Eh bien, oui. Mais en fait, non ! Les chercheurs ont découvert que le niveau de pH dans notre estomac pourrait transformer le CBD en THC. Et bien qu’il y ait un brevet en instance pour développer ce procédé, il n’est peut-être pas aussi excitant que nous le pensions:

CBD et THC

La plupart des consommateurs de cannabis savent que les cannabinoïdes CBD et THC sont assez similaires. Les deux principaux composants que l’on trouve dans l’herbe varient toutefois considérablement. Le CBD est non psychoactif, car il n’a qu’une faible capacité à activer le récepteur CB1. D’autre part, la substance est classée comme un modulateur allostérique négatif des récepteurs CB1 de l’ECS. Cela signifie qu’elle affecte les récepteurs (présents dans tout le corps humain) de sorte que les cannabinoïdes comme le THC – ou le THC de votre propre corps, l’anandamide – ne sont pas bien absorbés.

Par conséquent, le CBD semble être exempt des effets psychoactifs que vous pourriez avoir l’habitude d’obtenir avec du THC. En outre, le CBD est connu pour compenser le taux élevé de THC et pour contrecarrer les “effets négatifs” de l’utilisation ou de l’abus régulier de THC. Cependant, des chercheurs ont récemment découvert qu’il pourrait être possible de transformer le CBD en THC psychoactif. Mais comment ?

difference thc cbd Amsterdam Genetics weed cbd cannabis

Changement acide du CBD

Les solutions du CDB sont connues pour être assez instables. Elles doivent être stockées dans un endroit sombre, en dessous de 8 degrés Celsius. Dans des conditions différentes et plus acides, le CBD pourrait se transformer en THC et autres cannabinoïdes. Un processus connu sous le nom d’isomérisation – avec au moins deux conséquences possibles :

1. Le CBD présent dans les aliments ou les boissons à base de CBD peut se transformer en THC dans l’environnement acide de l’estomac.

2. Le CBD peut être converti en THC chimiquement, en utilisant des techniques d’extraction et de purification de l’acide.

Le CDB peut-il se transformer en THC ?

Cette découverte a suscité l’intérêt des scientifiques pour savoir si le CDB pouvait se transformer en THC dans l’estomac. Surtout si l’on considère que cette conversion ne pourrait jamais se produire en utilisant d’autres méthodes de consommation de cannabis, comme l’inhalation ou les topiques. Alors, qu’ont-ils trouvé ?

Une étude a utilisé du liquide gastrique artificiel. Celui-ci a été ajusté à un pH de 1, pour imiter l’acidité du liquide gastrique réel. Le CBD de l’étude a été dissous dans du méthanol, ce qui a entraîné une isomérisation de 85% du CBD actuel, en un mélange de D9- et de D8-THC.

Une autre étude a utilisé du suc gastrique dont le pH était légèrement différent de celui de l’acide gastrique. Ici, le taux de conversion n’était que de 2,9 %. Étant donné que les différentes compositions produisent des résultats différents, il faut interpréter ces données avec prudence.

Du CDB au THC dans l’estomac

comprendre pourquoi il ne se transforme pas réellement en substance psychoactive après absorption. Comme l’ont montré les recherches, le liquide gastrique de notre corps contient un certain nombre d’enzymes différentes, comme

cbd thc stomach belly digestive system
Can CBD turn into THC in the stomach?
  • la pepsine,
  • la gastrine,
  • l’amylase 
  • divers ions inorganiques comme le potassium, le sodium et le calcium.

Sachant que le CBD peut se lier à certaines protéines, on pense que ce mécanisme protège le cannabinoïde de l’isomérisation dans l’estomac. Cela explique pourquoi il n’y a pas eu un seul cas de conversion du CBD en THC dans le tractus gastro-intestinal humain.

Brevet sur le CDB en cours

Mais en théorie, il est encore possible de transformer le CDB en THC. En utilisant un certain nombre de traitements acides et d’extraction par des techniques de chromatographie. En outre, un brevet est en cours d’homologation pour la série d’étapes permettant de réaliser ce processus. L’un des chercheurs ayant déposé la demande du brevet est le Dr Raphael Machoulam. Ce fameux  chercheur israélien, qui a été le premier à isoler (et donc à découvrir scientifiquement) le THC dans le cannabis.

Il n’y a aucun moyen de dire à quoi ce procédé servira au mieux. Surtout si l’on considère que les cannabinoïdes comme le D8-THC sont des parties mineures de la plante de cannabis ; et que le D8 est environ 50% moins puissant que le D9-THC en termes de psychoactifs. D’autre part, il est 200% plus efficace pour combattre les nausées que le D9.

En d’autres termes, l’isomérisation chimique des cannabinoïdes peut fournir un processus rapide et standardisé, pour produire des cannabinoïdes rares mais médicalement efficaces.