cannabis stress

Le Stress du Cannabis Expliqué

Vous utilisez le cannabis pour soulager votre stress ? Tant mieux pour vous ! Mais saviez-vous que vos plants de cannabis peuvent aussi souffrir du stress ? Si c’est le cas, vous devez intervenir et aider votre culture à traverser les périodes de stress. Vous pouvez reconnaître le stress du cannabis à divers symptômes et signaux, notamment des feuilles sèches et jaunes ou un mauvais développement des racines. Ce blog explique comment détecter le stress chez les plantes de cannabis et comment le prévenir ou le traiter.

Comment détecter le stress du cannabis

Le stress est synonyme de tension et de sentiment d’être sous pression. Les êtres humains et les animaux sont connus pour être sensibles au stress, mais les plantes comme le cannabis peuvent également en souffrir. Le stress survient lorsque les conditions de culture ne sont pas idéales. Le stress à long terme peut ralentir la croissance des plants de cannabis, voire les endommager définitivement.

Signes de stress chez les plantes de cannabis

  • Feuilles sèches et flétries ;
  • Bords et extrémités des feuilles jaunes ou brunes ;
  • Moisissure ou pourriture des bourgeons ;
  • Des feuilles qui s’enroulent ;
  • Des racines brunes, visqueuses et puantes ;
  • Les plantes hermaphrodites ;
  • Tiges hautes et fines (“étirement“).

De nombreux facteurs différents peuvent provoquer un stress chez les plantes de cannabis. Dès que vous repérez les premiers signes, vous devez en trouver la cause. Si vous parvenez à éliminer la cause, vos plantes ont toutes les chances de se rétablir rapidement. Ce qui vous remettra sur la voie des bons résultats de récolte.

Cannabis stress

Les causes du stress du cannabis et comment y remédier

Avez-vous remarqué des signes de stress sur vos plantes ? Vous trouverez ci-dessous une liste de causes potentielles ainsi que des techniques éprouvées pour résoudre ces problèmes.

Humidité et température de l’air

Le cannabis est une plante rustique qui peut encaisser les coups. L’espèce peut prospérer dans des climats très différents, avec une capacité innée à tolérer des conditions moins qu’optimales. Néanmoins, les cultivateurs qui souhaitent obtenir une croissance et une floraison maximales doivent maintenir les températures et l’humidité de l’air dans des limites tolérables. Le cannabis aime un peu de chaleur, mais si les températures dépassent 26°C, il faut baisser la température pour éviter un stress thermique.

Les cultivateurs de cannabis en intérieur peuvent opter pour l’installation d’une unité de climatisation, bien que ce soit un investissement coûteux. Une ventilation adéquate fournissant de l’air frais extérieur, associée à des ventilateurs d’extraction pour évacuer l’air chaud, peut également contribuer à maintenir les températures dans des limites acceptables. Veillez à installer des filtres à haute capacité pour empêcher la propagation des odeurs. Les cultivateurs en extérieur ont leurs propres modes d’intervention pour prévenir le stress thermique, comme la construction d’un abri pour leurs cultures de cannabis.

Une forte humidité de l’air peut également provoquer un stress important chez les plants de cannabis. Il s’agit plutôt d’un problème pour les cultivateurs en intérieur. Les déshumidificateurs d’air peuvent être une bonne solution pour contrôler le climat intérieur. Des températures et une humidité trop élevées peuvent retarder la croissance des plantes et produire des bourgeons à la structure ouverte indésirable.

weed croissance stress

Qualité du sol

Le sol dans lequel pousse le cannabis peut également être une cause de stress pour la plante. Les cultivateurs utilisent différents types de milieux de culture pour leurs projets, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. Les sols argileux, par exemple, ont une capacité de drainage insuffisante qui permet d’ajouter facilement trop d’eau. Les sols sablonneux, en revanche, drainent trop facilement l’eau, entraînant avec elle des nutriments essentiels. Il peut être utile de reconsidérer votre type de sol préféré. La plupart des problèmes de sol peuvent être résolus en mélangeant différents types de sol.

N’oubliez pas qu’un bon sol est toujours plus que de la “simple terre”. Faciliter la vie d’un sol sain peut aider toute souche à se sentir plus à l’aise.

Insectes et maladies

Une autre cause de stress provient des insectes et des maladies qui ciblent les plantes de cannabis. Si les plantes remarquent qu’elles sont attaquées par des parasites ou qu’elles tombent malades, elles vont déclencher une réaction de stress au détriment de la croissance et de la floraison. Assurez-vous de vous armer de connaissances sur la façon de tenir à distance les insectes comme les limaces, les pucerons et autres. Notre conseil pour les cultivateurs d’extérieur : utilisez la plantation d’accompagnement et donnez à vos cultures des voisins qui les aident à se protéger contre les menaces et le stress.

Lumière et obscurité

Les plantes de cannabis sont très sensibles aux changements de la quantité de lumière qu’elles reçoivent. Les fluctuations de la quantité et de l’intensité de la lumière ont un impact sur la croissance. Les plantes qui poussent en extérieur reçoivent toute la lumière dont elles ont besoin au fil des saisons. En revanche, à l’intérieur, les cultivateurs sont chargés de fournir suffisamment de lumière et d’obscurité.

Les problèmes d’éclairage peuvent provoquer un étirement excessif et transformer les plantes en hermaphrodites, avec des traits à la fois mâles et femelles, et ruiner ainsi votre récolte. Faites attention aux bons rythmes circadiens et utilisez le spectre lumineux approprié. Assurez-vous que toutes les plantes et les feuilles reçoivent juste assez de lumière pour éviter que le stress n’affecte leur croissance.

plants de cannabis mauvaise météo

Le stress du cannabis dû au mauvais temps

Les cultivateurs en intérieur ont un contrôle étendu sur les conditions de culture, mais à l’extérieur, nous devons compter sur la météo. Les conditions météorologiques sont un facteur imprévisible avec lequel il faut travailler. De nos jours, les périodes de sécheresse au printemps et les vagues de chaleur ou les averses en été sont de plus en plus fréquentes. Il est évident que ces conditions météorologiques affectent les plantes de cannabis, provoquant un stress si leur impact devient trop important.

Le froid pendant la phase végétative peut arrêter la croissance de vos plantes. Si ces conditions persistent, les plantes peuvent même mourir. Si vous constatez que vos plantes souffrent de stress dû au froid, la meilleure chose à faire est de les rentrer un peu à l’intérieur. Évidemment, cela fonctionne mieux si vous faites pousser vos plantes dans des pots plutôt qu’en pleine terre.

Une humidité excessive peut également stresser les plantes de cannabis. Si les plantes sont laissées trop longtemps dans un climat humide, elles deviennent vulnérables à la moisissure et à la pourriture. Bien sûr, les tempêtes peuvent aussi causer des dommages que vos plantes ne pourront peut-être pas surmonter. Malheureusement, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire en dehors de la prévention. Essayez de tenir compte de la direction du vent lorsque vous choisissez un endroit, et assurez une couverture aussi grande que possible.

Eau et nutriments

Arroser les plantes semble être une promenade de santé – jusqu’à ce que vous essayiez de le faire correctement. Donner trop ou trop peu d’eau peut aussi être une cause de stress pour le cannabis. Cela se manifeste par des modèles de croissance anormaux, des feuilles décolorées et un retard dans le développement des racines. Gardez également à l’esprit que votre plante aura des besoins différents selon les phases de son cycle de vie.

L’ajout de trop ou de trop peu d’eau et de nutriments peut perturber l’équilibre des minéraux clés et d’autres nutriments tels que l’azote, le magnésium, le phosphore et le potassium. Le stress nutritionnel se manifeste généralement dans les feuilles : elles peuvent jaunir à l’extrémité ou sembler brûlées (“brûlure nutritionnelle”) et tomber. Un excès d’eau peut priver les racines d’oxygène et les faire pourrir. Bien entendu, le manque d’eau est également nuisible. Si vous voulez en savoir plus sur l’arrosage correct du cannabis, consultez ce blog.

stress training cannabis

Le stress dû au training du cannabis

Il y a une dernière cause de stress du cannabis que nous devons mentionner : les techniques d’entraînement. Nos blogs de culture contiennent diverses méthodes visant à améliorer l’efficacité d’une culture et à augmenter les résultats de la récolte. Aussi génial que cela puisse paraître, ces interventions s’accompagnent généralement de risques spécifiques au stress du cannabis.

Les techniques de “formation à haut niveau de stress”, telles que l’étêtage, le fimming ou le main-lining sont particulièrement risquées. Agissez toujours avec prudence et, si possible, appliquez ces techniques à quelques plants seulement. Ainsi, il vous restera une partie de votre culture de cannabis si des problèmes de stress surviennent.

graines de cannabis no stress

La culture du cannabis sans stress

Le stress peut avoir des conséquences désastreuses pour les humains, des nuits blanches aux crises de panique et aux problèmes cardiaques, mais il peut aussi nuire au cannabis. Heureusement, tout cultivateur peut essayer de prévenir le stress, ou aider ses magnifiques plants de cannabis à faire face au stress. D’une manière générale, il est plus facile de surmonter le stress pour les plantes que pour les personnes. Tant que les conditions de base sont réunies (eau, lumière, nutriments, air frais), les cultures de cannabis s’épanouiront avec un minimum de stress.

Commandez vos graines sans stress

Cela donne un beau cycle. Si vous parvenez à préserver vos plantes du stress, votre cannabis peut vous aider à perdre votre propre stress en retour !

royal choco cannabisSkyrocket seed

Royal Choco

From: 30.00